[Aller au menu] [Aller au contenu]

  • ONBA
  • Ballet
  • Choeur
  • Ateliers

[Aller au menu]

  • Imprimer

Les Ateliers

Les Ateliers de l'Opéra National de Bordeaux

A travers le montage d'un spectacle

Yves Jouen, Directeur technique et de Productions.
Rédaction des textes : Susan Capdequi

La création d’un décor ou d’un costume passe par une succession d’étapes indispensables à la bonne évolution du projet.
Elle commence par la réalisation de maquettes créées par des artistes invités qui seront étudiées par la direction technique.
Cette dernière se compose du directeur technique et des chefs de service : atelier de décors (construction, peinture, sculpture, serrurerie), machinerie, lumière, accessoires, son, atelier de couture, habillement, perruque, maquillage.

Ces responsables évaluent la faisabilité du projet sur le plan technique et son adaptabilité au théâtre.

La réalisation des décors

Lorsque l’ensemble d’un projet de spectacle est validé, les ateliers de construction et de peinture décorative entrent en action.
Une maquette en trois dimensions réalisée à l’échelle 1/50e est fabriquée avec des matériaux tels que le bois, le carton, le papier, le polystyrène… Elle donne un aperçu général du décor et des impératifs techniques et artistiques.
Cette première approche aboutit à l’estimation des besoins matériels et du temps de travail nécessaire à la réalisation.
Puis, le chef constructeur et le chef peintre préparent des feuilles de mesures, outils de travail indispensable à la réalisation de tout décor.
L’élément de décor est alors construit.
On procède ensuite à l’application des éléments sculptés et aux peintures conformément à la maquette. Parallèlement, les peintres réalisent les grandes toiles et le sculpteur élabore tous les volumes.

Les ateliers de décors

- La construction : menuiserie et serrurerie

Le constructeur réalise les parties rigides du décor, le plus souvent en bois et contre-plaqué.
Il confectionne aussi des châssis qui seront entoilés par le voilier.
On utilise depuis quelques années l’aluminium pour alléger le décor. Les parties praticables de la scène ont normalement une ossature en bois ou en fer recouverte d’un « plancher » en contre-plaqué épais. Les  constructions sont divisées en éléments afin de les rendre transportables. Puis, une fois sur le plateau, ils sont assemblés. La légèreté ainsi que la facilité du montage et du démontage, particulièrement pour les changements pendant le spectacle, sont les principales caractéristiques des constructions de théâtre.

- La sculpture

Elle tient une place importante dans le décor.
Le sculpteur exécute tout ce qui apparaît en volume : des chapiteaux, des colonnes, des statues, des bas-reliefs…
Il emploie diverses techniques comme la taille de matériaux composites (polystyrène, styrofoam, mousse expansée…) mais aussi le modelage de la terre.
Il prend ensuite une empreinte de la sculpture puis réalise un moulage pour faire de celle-ci une ou plusieurs copies en résine polyester.

- La voilerie

Le voilier prépare d’abord la toile de fond : il procède à la couture de plusieurs lès de toile jusqu’à l’obtention des dimensions nécessaires.
On utilise le plus souvent de la toile, mais parfois aussi du tulle qui permet les transparences, les jeux d’éclairage, les effets d’apparition et de disparition. Cette toile est ensuite broquetée  sur le plancher de l’atelier, c'est-à-dire qu’elle est fixée à l’aide de pointes pendant toute la durée de l’intervention des peintres. Puis, on la prépare en l’encollant afin d’avoir une base pour la peinture. Une fois la peinture de la toile terminée, le voilier fait des ourlets latéraux et un fourreau au bas de la toile dans lequel sera fixée une perche ; sur la partie supérieure, une sangle est posée avec des œillets et des liens qui permettront de la suspendre.
Le voilier coud aussi l’ensemble des étoffes du décor. 

- La peinture

Le dessin de la maquette est reporté par le peintre sur la toile à l’aide d’un agrandissement au carreau. Cette technique permet de reproduire des dessins de grandes dimensions. Une fois le dessin au fusain terminé, on exécute la peinture au pinceau, au pistolet et au vaporisateur. Les pinceaux utilisés sont munis de long manches permettant aux peintres de travailler debout en marchant sur la toile fixée au plancher.
Les techniques de la peinture décorative sont multiples et adaptées à l’effet recherché. On utilise encore des moyens et des procédés directement hérités des anciens, notamment du savoir-faire des maîtres de la Renaissance. Cependant, pour des raisons pratiques, on tend de plus en plus à privilégier les techniques et les matériaux modernes  : peinture acrylique, liant vinylique… Dans les ateliers de décors, les peintres broquettent les toiles sur le plancher avant de les peindre.
Les dimensions des toiles de fond pour le plateau du Grand-Théâtre de Bordeaux sont d’environ 10 mètres de hauteur sur 16 mètres de largeur.

L’atelier de couture

- La réalisation des costumes

L’Opéra National de Bordeaux invite un costumier qui réalise d’abord les maquettes, c'est-à-dire les dessins et les peintures en couleur de tous les costumes. Avant de lancer leur fabrication, il fait une sélection d’échantillons de tissus nécessaires pour leur production.
La responsable de l’atelier de couture du théâtre calcule le métrage de tissu pour chaque costume. Elle confectionne d’abord des patrons aux mesures des artistes et des figurants. Puis, elle coupe les tissus et les donne aux couturières de l’atelier pour qu’elles procèdent à la fabrication. Elle fait le premier essayage, les retouches, puis un deuxième essayage. Une fois le costume terminé, on le décore en le patinant au pinceau ou au pistolet avec de la peinture pour tissu ; on peut aussi le teinter si on recherche des effets particuliers.

- Déco-costumes

L’atelier de déco-costumes s’occupe de la fabrication de tous les accessoires liés aux costumes : ceintures, sacs, coiffes…
Il s’occupe aussi de la patine et de la décoration peinte des costumes. Il confectionne les costumes qui sortent de l’ordinaire (animaux, formes géométriques…) et pour lesquels il est nécessaire de mélanger la partie cousue avec des éléments sculptés.

 

Le personnel plateau

- La machinerie

Une fois terminés, les décors sont transportés démontés depuis ateliers (situés à côté du Pont d’Aquitaine) jusqu’au Grand-Théâtre dans les camions de l’Opéra National de Bordeaux ; ils sont amenés, à l’aide d’un monte-charge, directement à l’arrière du plateau de la scène. Le chef machiniste divise les éléments de décor en trois parties : côté cour, côté jardin et au centre. Selon les caractéristiques du décor, les éléments sont montés suivant un plan précis établi par le décorateur.
Les machinistes travaillent sur le plateau ou sur des passerelles, manœuvrant des cintres, et interviennent parfois sur les décors afin de les adapter au plateau. Ils sont souvent obligés d’intervenir très rapidement, notamment quand des parties de décor doivent être entièrement démontées pendant l’entracte, afin de mettre en place le décor suivant. Les machinistes régissent tout élément technique présent sur scène. Ils lèvent et baissent (dans le langage du théâtre on dit « appuyer » et « charger »), manuellement ou à l’aide de moteurs, les toiles peintes. Ils activent aussi la machinerie pour les apparitions venant du dessous de la scène.

- La lumière

La lumière occupe une place extrêmement importante dans le « rendu » du spectacle.
La création de lumière pour un spectacle est réalisée par un éclairagiste invité ou appartenant au théâtre. L’éclairagiste prépare l’implantation de divers projecteurs en fonction des exigences de la scène et des effets recherchés. La lumière peut être filtrée à travers des films colorés appelés gélatines. Chaque appareil source de lumière, ou série d’appareils, possède un circuit propre relié à un ordinateur. Après les réglages, on réalise les différentes ambiances d’éclairage. Chaque effet créé est enregistré et sera appelé pendant le spectacle au moment musical déterminé. Cela permet d’avoir une succession d’ambiances différentes en fonction des scènes du spectacle.

- Les accessoires

Le décorateur a également en charge les maquettes et dessins des accessoires liés au décor. On entend par accessoire le mobilier et les objets présents sur scène (vaisselle, chandelier, miroir, armes…). Si l’on ne peut trouver les objets d’époque dans le commerce de par leur spécificité, ils sont réalisés dans l’atelier des accessoiristes.
Les accessoiristes sont là pour « servir la pièce », c'est-à-dire qu’ils effectuent la mise en place et la remise des accessoires pendant les représentations. Ils ont également la responsabilité des effets spéciaux : feux, fumée, vent, pluie, neige… D’autre part, ils réalisent des accessoires liés au costume tels que les sacs, parapluies…

- L’habillement

Ce service est chargé de préparer, retoucher et répartir dans les loges les costumes et leurs accessoires (chapeau, gants, bijoux, chaussures…) pour les artistes, les chœurs, le ballet et la figuration, en vue des spectacles tant lyriques que chorégraphiques. Quand les productions proviennent d’autres théâtres, les habilleuses adaptent les costumes aux mesures des artistes de l’Opéra National de Bordeaux. Elles s’occupent également du suivi de l’habillage des artistes et des figurants. Un nettoyage et une remise en état des costumes sont effectués à chaque représentation. En moyenne, cent à cent cinquante costumes sont utilisés pour un opéra. Le stockage des costumes est aussi géré par ce service.

- Le son

Pour une production à l’Opéra National de Bordeaux, les spectateurs bénéficient de l’acoustique de la salle et perçoivent le son direct et naturel de l’orchestre et des chanteurs. Sur scène et en coulisse, il est indispensable aux artistes (chanteurs, danseurs…) d’avoir un « retour-son » pour leur permettre d’entendre l’orchestre d’une manière homogène dans l’ensemble du décor. Quand les ballets ne sont pas accompagnés par l’orchestre, le régisseur envoie les bandes-son des spectacles ainsi que les effets sonores particuliers pour les opéras.

- Les perruques

Les perruques peuvent être fabriquées d’après les maquettes dessinées par le costumier. Elles sont réalisées, ainsi que l’ensemble des postiches (moustaches, barbes…), à l’intérieur du théâtre par les perruquiers. Le jour du spectacle, les perruquiers sont également présents pour poser les perruques et coiffer les artistes et les figurants.

- Le maquillage

Les maquilleurs suivent les indications des maquettes du costumier pour maquiller les artistes et les figurants. Ils sont présents durant tout le spectacle. Le maquillage permet de rendre visible de loin les traits du visage et accentue ses expressions. Dans certains cas, il caractérise le rôle d’un personnage.

 

La direction technique

La direction technique coordonne le fonctionnement de tous les Services Techniques  par rapport à la programmation et aux plannings ; elle gère en outre les budgets techniques de production et de fonctionnement. Elle est l’interlocuteur direct des décorateurs et des costumiers pour les nouvelles productions et met en œuvre la réalisation des décors, des accessoires, des costumes et des perruques dans les Ateliers de l’Opéra. Elle planifie les investissements pour le renouvellement des équipements techniques et veille à leur entretien et à leur bon fonctionnement dans le respect des règles de sécurité.
En plus des spectacles d’opéra, de ballet, d’opérette et des concerts, les équipes techniques s’occupent également de la création et de la mise en place d’expositions.

Le bureau d'études

Le Bureau d’étude planifie l’implantation des décors sur la scène de l’Opéra National de Bordeaux, qu’ils soient créés par l’Opéra, ou qu’ils arrivent d’un autre théâtre coproducteur ou loueur. Il réalise également l’étude d’implantation et d’adaptation des décors dans les différents théâtres ou lieux projetés pour les tournées.
Il prépare les dessins (techniques) pour la fabrication des décors par les ateliers. Il tient à jour les plans du spectacle et note toutes les modifications qui sont apportées par rapport à l’emplacement du décor pendant les répétitions. Il prépare les fiches techniques de tous les spectacles, ainsi que la prise de photos techniques de la production et les inventaires des différents éléments qui composent le décor.