17 MÈTRES / Carte blanche à Olivier Crouzel

27 novembre 2020

Carte blanche à Olivier Crouzel

17 MÈTRES

L’Opéra National de Bordeaux a passé commande d’une œuvre - sous forme de carte blanche - à l’artiste vidéaste Olivier Crouzel.

Réalisée pendant l’automne, l’installation vidéo 17 mètres sera projetée la nuit au plafond de l’entrée de l’Auditorium du 13 décembre 2020 au 3 janvier 2021.

Pendant plusieurs jours, tenant à bout de bras son dispositif de caméra mobile, l’artiste Olivier Crouzel a filmé les plafonds du Grand-Théâtre de Bordeaux.

Au centre du bâtiment, le lieu du spectacle : salle dite à l’italienne ornée au ciel d’une fresque peinte au XVIIIe, à dix-sept mètres de hauteur. Autour de ce point névralgique, où le public est accueilli, s’organise une multitude d’espaces nécessaires à la vie du théâtre : ateliers de couture et d’accessoires ; lieux de stockage, de travail, de répétition, de repos, de sécurité ; mécanismes et tuyauteries, flux et circulations…
Cette succession de prises de vue des plafonds du Grand-Théâtre compose l’installation vidéo 17 mètres, projetée chaque soir au plafond du hall de l’Auditorium.
Les ornements remarquables côtoient les plafonds usés ou standardisés, la lumière du jour des verrières se juxtapose à l’éclairage chaud ou froid des luminaires de toutes les époques, la rotation continue des images s’inspire de la cinétique des ballets.
D’un lieu à l’autre, l’installation 17 mètres dévoile quelques pans de la longue histoire du bâtiment du Grand-Théâtre et le transpose à l’Auditorium, son extension contemporaine.

 

Biographie de l’artiste

« Le travail d’Olivier Crouzel s’appuie sur les espaces paysagers et architecturaux qui environnent les lieux qui lui sont donnés à travailler, pour en révéler les particularités. Il tisse un lien sincère avec l’identité du lieu, quartier, village, et installe un dialogue poétique avec les habitants. Pour ce faire il crée des dispositifs de projection vidéo autonome pour intervenir dans l’espace public, souvent sur des lieux de passage. Son travail, inspiré du réel, donne à voir des interrogations environnementales et sociétales. Il travaille la nuit.
On a pu découvrir son travail au Salon d’Art Contemporain de Montrouge en 2011, à la Nuit Blanche de Paris, au Biomuseo de Panama City, et en 2019 dans de nombreux festivals de film documentaire avec Zero Impunity des frères Blies, auquel il a participé. Son œuvre vidéo 18 rideaux lui permet de devenir Lauréat talents contemporains 2019 et d’entrer dans la collection de la Fondation François Schneider. »

http://www.oliviercrouzel.fr/biographie/

 

Informations pratiques

Projection vidéo sur le plafond de l'entrée de l'Auditorium, visible depuis l'extérieur du bâtiment.
Du 13 décembre 2020 au 3 janvier 2021
Tous les jours, à partir de la tombée de la nuit