Alasdair
Kent

Ténor Invité

En savoir plus

« C’est le bel canto né, son ténor est homogène, sa technique raffinée et son expressivité intense » (Opera News).

Le ténor britannique-australien Alasdair Kent a fait ses débuts en Don Ramiro dans La Cenerentola en 2013 à l’Opera Queensland. Ses affinités avec ce répertoire l’ont depuis conduit à ses débuts dans les principales parties ténor de pièces de Rossini : Il barbiere di Siviglia, L’Italiana in Algeri, La pietra del paragone et Mosè in Egitto, culminant lors de ses débuts européens en Cavaliere Belfiore dans Il viaggio a Reims pour le Rossini Opera Festival de 2017.

Alasdair Kent est diplômé de l’Academy of Vocal Arts de Philadelphie, où il a joué Ferrando dans Cosi fan tutte, Tamino dans Die Zauberflöte, Don Ottavio dans Don Giovanni et Rinuccio dans Gianni Schicchi. Il est ancien élève de l’Accademia Rossiniana du Rossini Opera Festival, de l’Emerging Artist Program de l’Opera Philadelphia, du Merola Opera Program, et de Lisa Gasteen National Opera School, et a passé deux saisons avec Wolf Trap Opera (où il a chanté le dur rôle de Ritornello dans L’Opera seria de Gassman) en tant que Filene Young Artist.

Alasdair attire l’attention des critiques et théâtres internationaux en 2016 en remportant le prix Joan Sutherland & Richard Bonynge Bel Canto à la Miller International Voice Competition. Il est aussi demi-finaliste des Metropolitan Opera National Council Auditions et finaliste du concours de l’Opéra de Paris au Théâtre des Champs Elysées. Parmi ses autres prix : le premier prix lors de la Loren L. Zachary National Vocal Competition, de la Lissner Foundation International Vocal Competition, de la Licia Albanese-Puccini Foundation International Vocal Competition, prix spécial lors de la Giulio Gari Foundation International Vocal Competition, at Opera Index Vocal Competition, un prix Carrer Bridges Grant et un prix lors de la Violetta DuPont Vocal Competition.

Après ses débuts européens au Rossini Opera Festival de Pesaro en Il cavaliere Belfioere dans Il viaggio a Reims, la carrière internationale de Kent le mène à de nombreux débuts à succès à travers l’Europe, les Etats-Unis et l’Australie.

Durant la saison 17-18, il incarne Lindoro dans L’italiana in Algeri, dans des reprises de l’Opéra National de Montpellier et de l’Opéra de Toulon, et dans une nouvelle production avec le Hungarian State Opera, pour la première de la pièce à Budapest. Aux Etats-Unis, il retourne à l’Opera Philadelphia en Angel 3 et John dans une nouvelle production de Written on skin de George Benjamin, et fait ses débuts au Teatro San Carlo di Napoli, la plus vieille maison d’opéra en activité dans le monde en Mambre dans Mosè in Egitto, dans des spectacles célébrant le 200ème anniversaire de la première de cet opéra à Naples.

Ses prestations de la saison 18-19 et du début de la saison suivante, comprennent ses débuts dans le rôle d’Argirio dans Tancredi avec le Teatro Petruzzelli di Bari, et ses débuts au Rossini in Wilbald dans Matilde da Shabran dans le rôle de Corradino. Il chante Ferrando dans Cosi fan tutte dans des resprésentations avec le Lyric Opera of Kansas City sous le bâton de Mozartian Jane Glover, avec le Israeli Opera de Tel Aviv, avec le chef Pier Luigi Pizzi dans plusieurs théâtres italiens, et avec le Rete Liricia delle Marche. Il retourne également au Hungarian State Opera pour d’autres représentations de L’italiana in Algeri (toujours dans le rôle de Lindoro). Plus tard, il interprète Paolino dans Il Matrimonio Segreto au Festival della Valle d’Itria, on le retrouve en Conte di Almaviva dans une nouvelle production de Il Barbiere di Siviglia au Theater Basel, en Fenton dans Falstaff à l’Opéra de Montpellier, en Don Ottavio dans Don Giovanni et dans Cosi Fan Tutte à l’Opéra de Bordeaux, Arturo dans I Puritani à l’Opera de Oviedo.

Côté concert, il apparait comme premier ténor soliste dans des prestations de l’extrêmement difficile Messa di Gloria de Rossini avec l’Orchestre de Pau Pays de Béarn. Kent incarnera également Prince Frederic dans le premier enregistrement mondial du nouvel opéra de Poul Rudlers The Thrirteenth Child pour Bridges Records, à paraître pour le nouvel an.

Mise à jour le : 10/02/2020

Prochaine performance