André
Courville

Baryton-basse Invité

En savoir plus

Repéré par Opera News pour sa “splendide et luxuriante voix baryton-basse„ André Courville s’est rapidement établi comme l’un des principaux jeunes chanteurs lyriques américains. Lors de la saison 18-19, il fait ses débuts à l’Opéra national de Bordeaux en Basilio dans Il barbiere di Siviglia, et à l’Arizona Opera dans le rôle-titre dans Le Nozze di Figaro.

Durant les saisons précédentes, il a notamment incarné Masetto dans Don Giovanni pour le Dallas Opera, fait ses débuts en Europe au Badisches Staatstheater en Figaro de Mozzart, le Marquis dans la Traviata pour le Santa Fe Opera, et son retour au Philadelphia Orchestra en Jailer dans Tosca, sous le bâton de  Yannick Nézet-Séguin.

Formé à l’Academy of Vocal Arts de Philadelphia, il y a suscité l’attention des critiques pour de nombreux rôles importants, dont Méphistophélès dans Faust, Mustafà dans l’Italiana in Algeri, et Colline dans La Bohème.

Egalement très sollicité pour des concerts, il est apparu au Carnegie Hall les trois saisons passées, depuis ses débuts avec l’Opera Orchestra de New York. Ses autres prestations récentes comptent le rôle titre dans Elijah de Mendelssohn avec le Columbus Symphony Orchestra, les solos basses dans la Messe en ut mineur de Mozart au Spolet Festival USA, et Cantata 150 de Bach avec le Philadelphia Orchestra.

Originaire de Louisiane, Courville a remporté des premiers prix dans huit compétitions vocales internationales dont Loren L. Zachary National Vocal Competition, Gerda Lissner Foundation International Vocal  Competition. Il est également finaliste du Concours Bordeaux Médoc en 2018.

Mise à jour le : 10/02/2020

Médias

Prochaines performances


Dernières performances

Articles liés

Lyrique, Agenda, A la une

Concours Bordeaux Médoc Lyrique, les demi-finalistes sont...

Le jury a donc retenu 19 demi-finalistes :
12 femmes (6 sopranos, 6 mezzo-sopranos) et 7 hommes (2 barytons, 2 basses, 3 ténors)

 
Lire le magazine