Anita
Rachvelishvili

Mezzo-soprano Invité

En savoir plus

La carrière d'Anita Rachvelishvili a été lancée par un spectaculaire « coup de théâtre » du jour au lendemain en 2009 lorsque Daniel Barenboïm l'a choisie pour ouvrir la saison de La Scala dans une nouvelle production très médiatisée de Carmen avec Jonas Kaufmann dans le rôle de Don José. Ce spectacle a marqué ses débuts dans le rôle et a été retransmis dans le monde entier. Elle a depuis lors débuté ce rôle phare au Metropolitan Opera de New York, au Deutsche Oper de Berlin, au Bavarian State Opera de Munich, au State Opera de Berlin, au Seattle Opera, au San Francisco Opera, au Teatro Regio de Turin, à la Canadian Opera Company et aux Arènes de Vérone. Artiste exclusive Sony Classical, le premier album solo de d’Anita Rachvelishvili est sorti en 2018 et a été très bien accueilli par la critique. Elle a également été citée dans un article du New York Times de 2019 intitulé "A Young Singer Takes the Opera World by Storm".

Anita Rachvelishvili a fait plusieurs débuts dans la saison 2019/20, notamment dans le rôle de la princesse Eboli dans Don Carlo à Paris, dans celui de Charlotte dans Werther à Athènes et dans le rôle-titre de Carmen au Gran Teatre del Liceu de Barcelone. Elle revient également à Paris dans le rôle de Konchakovna dans Prince Igor, au Staatsoper de Berlin dans Carmen et Wiener Staatsoper dans les rôles de Dalila dans Samson et Dalila et Azucena dans Il Trovatore. Anita Rachvelishvili reprendra également le rôle de Santuzza dans Cavalleria Rusticana, au De Nationale Opera d'Amsterdam et en concert avec l'Orchestre symphonique de Chicago.

Anita Rachvelishvili a commencé la saison 2018/19 en reprenant le rôle d'Amneris dans Aida au Metropolitan Opera, où elle a ensuite joué le rôle de Dalila et de la Princesse de Bouillon dans Adriana Lecouvreur. Elle a également fait ses débuts à Monte-Carlo dans le rôle de Dalila et est revenue à l'Opéra de Paris dans le rôle-titre dans Carmen. Parmi les autres représentations sur la scène, on peut citer un programme en solo avec Sir Antony Pappano et l'Orchestre du Royal Opera House, Covent Garden, et une tournée de concerts en Allemagne avec Jonas Kaufmann. Le mezzo a clôturé la saison au Festival de Salzbourg en chantant Adriana et le Requiem de Verdi sous la direction de Riccardo Muti.

Au cours de la saison 2017/18, Anita Rachvelishvili est revenue au Metropolitan Opera dans le rôle d'Azucena dans Il Trovatore, un rôle qu'elle a ensuite interprété à l'Opéra de Paris et au Deutsche Oper Berlin. Elle a récemment été entendue dans le rôle de Carmen à Munich et pour ses débuts au Semperoper de Dresde. Anita Rachvelishvili a chanté ses premières représentations de Santuzza dans Cavalleria Rusticana au Teatro dell'Opera de Rome et a fait ses débuts au Wiener Staatsoper dans le rôle d'Amneris dans Aida, un rôle qu'elle a également chanté avec le Teatro Regio de Turin en tournée à Oman et avec le London Symphony Orchestra au Menuhin Festival de Gstaad. En concert, elle s'est produite avec l'Orchestre du Metropolitan Opera au Carnegie Hall dans la Chanson et les Danses de la mort de Moussorgski.

Les engagements d’Anita Rachvelishvili pour la saison 2016/17 comprenaient Dalila dans Samson et Dalila à l'Opéra de Paris, Azucena dans Il Trovatore à Covent Garden, Amneris dans Aida aux Chorégies d'Orange en France, et le rôle-titre dans Carmen au Bayerische Staatsoper, à l'Opéra de Paris et au Lyric Opera de Chicago. Parmi ses engagements pour la saison 2015/16, citons Carmen à Covent Garden et à la Canadian Opera Company, le Requiem de Verdi au Teatro alla Scala, Marfa dans La Khovanshchina de Moussorgski à l'Opéra national des Pays-Bas, Amneris dans Aida à l'Opéra de Paris, des concerts avec l'Orchestre de la RAI à Turin, et son premier récital en solo au Carnegie Hall avec le pianiste David Aladashvili, avec lequel elle s'est également produite en récital au Festival de Peralada.

La saison 2014/15 d’Anita Rachvelishvili a débuté par un retour au Metropolitan Opera dans le rôle-titre de Carmen. Elle a repris ce rôle au Teatro alla Scala, où elle s'est également produite dans une nouvelle production d'Aida, sous la direction de Zubin Mehta. Elle a chanté le rôle d'Amneris dans Aida à l'Opéra de Rome, a donné un récital acclamé par la critique au Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg et a interprété le Requiem de Verdi avec Christian Thielemann au Festival de Pâques de Salzbourg. Au cours de la saison 2013/14, Anita Rachvelishvili a chanté le rôle de Konschakowna dans la nouvelle production du Metropolitan Opera du Prince Igor de Borodine, marquant la première mise en scène de l'œuvre par la compagnie depuis 1917. Anita Rachvelishvili a également fait ses débuts à l'Opéra de Rome dans le rôle de Carmen et est revenue au Bayerische Staatsoper à Munich dans le même rôle. Elle a chanté Carmen au Staatsoper Berlin, à Covent Garden et aux Arènes de Vérone, où elle a également chanté Amneris dans Aida.

Anita Rachvelishvili a fait ses débuts aux Pays-Bas lorsqu'elle a chanté sa première Dalila lors d'un concert de Samson et Dalila au Concertgebouw d’Amsterdam. Elle a également été entendue dans le rôle de Dulcinée dans Don Quichotte de Massenet au Teatro Lirico di Cagliari. À l'automne 2011, Anita Rachvelishvili a fait ses débuts au Carnegie Hall aux côtés d'Angela Gheorghiu et de Jonas Kaufmann dans le rôle de Principessa di Bouillon, dans une interprétation en concert d'Adriana Lecouvreur. Parmi les autres rôles de son répertoire, on peut citer Isabella dans L'Italiana in Algeri de Rossini au Teatro alla Scala et le rôle-titre dans Orfeo ed Euridice de Gluck au Festival de Peralada. Anita Rachvelishvili a également fait une apparition au Staatsoper Berlin dans le rôle de Lioubasha dans la nouvelle production de La Fiancée du tsar de Rimski-Korsakov, mise en scène par Dmitry Cherniakov et dirigée par Daniel Barenboïm.

Anita Rachvelishvili est née à Tbilissi, en Géorgie. Elle a d'abord étudié le piano à l'école Mukhran Machavariani, puis s'est orientée vers le chant au Conservatoire Vano-Sarajishvili avec Manana Egadze. Elle a reçu une bourse du Président de la Géorgie, Mikheil Saakashvili, et a remporté peu après le Prix Paata Burchuladze. Alors qu'elle était encore étudiante au Conservatoire, elle a fait ses débuts à l'Opéra de Tbilissi dans le rôle de Maddalena dans Rigoletto et dans celui d'Olga dans Eugène Onéguine, rejoignant ensuite l'ensemble du théâtre. En 2007, elle a été invitée à rejoindre l'Accademia au Teatro alla Scalla. C'est là qu'elle a attiré l'attention de Daniel Barenboim, qui l'a invitée à jouer dans la nouvelle production de Carmen pour ouvrir la saison 2009/10 du Teatro alla Scala. Plusieurs des représentations d’Anita Rachvelishvili ont publiées en DVD sous le label Deutsche Grammophon.

Mise à jour le : 12/06/2020

Prochaine performance