Marc Minkowski

Marc Minkowski, Directeur Général de l'Opéra National de Bordeaux

« La musique doit humblement chercher à faire plaisir »
Debussy

Voilà qui pourrait être une belle parabole de l’ambition de cette nouvelle saison ! 

Avec deux lieux magnifiques — le Grand-Théâtre et l’Auditorium —, avec près de 180 artistes permanents (l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine, le Ballet et le Chœur de l’Opéra National de Bordeaux), avec des directeurs artistiques exceptionnels, avec un prestigieux ensemble en résidence (Pygmalion) avec des invités rares, avec la jeune génération du chant français (s’illustrant dans des prises de rôles majeures)… la saison peut se déployer dans les conditions idéales donnant raison à Debussy.

Et justement, en cette année 2018, on célèbre le centième anniversaire de la mort du compositeur et j’ai souhaité lui rendre hommage en programmant quelques-uns de ses chefs-d’œuvre : Pelléas et Mélisande, La Mer, Nocturnes, Petite suite… 

De la musique symphonique à la danse, en passant par l’opéra (7 titres, parmi lesquels deux nouvelles productions de l’Opéra National de Bordeaux), les récitals ou le jazz, nous sommes heureux d’accueillir au fil des mois entre autres Daniel Barenboim, Joël Pommerat, Anne Sofie von Otter, Sidi Larbi Cherkaoui, Brad Mehldau, Grigory Sokolov, Elina Garanca, Antonio Pappano, Carolyn Carlson, Jérôme Deschamps, Magdalena Kozena, Kader Attou, Philippe Sarde, Stéphane Degout… 

Cette saison est aussi l’occasion de rendre hommage à Maria Callas, disparue il y a 40 ans, avec Il Pirata et les récitals de Béatrice Uria Monzon ou Sonya Yoncheva en contrepoint d’une exposition de photographies issues de la collection de Paris-Match.

J’ajoute enfin notre volonté de nous tourner plus que jamais vers la jeunesse. Si une saison spécifique est dédiée au jeune public, j’ai aussi à cœur d’ouvrir la scène aux futurs musiciens professionnels. Le Messie (avec les forces instrumentales et vocales du Conservatoire de Bordeaux-Jacques Thibaud et la Maîtrise Java), le Concours régional des voix, le Festival C(h)œur d’orchestres, le Concours de jeunes chorégraphes… témoignent de cet engagement.

Rendez-vous dès septembre prochain donc. 

La saison débute par « Gare à l’Opéra », une fête — symphonique, lyrique et chorégraphique — en deux spectacles, célébrant l’arrivée de la LGV à Bordeaux, nous rapprochant ainsi de « la vie parisienne »…

Alors que la fête commence !

Excellente saison à vous tous !

Chaleureusement,