L'édito de Marc Minkowski

L'édito de Marc Minkowski, Directeur Général de l'Opéra National de Bordeaux

thématiques de la saison

Au nom du Ballet et du Chœur de l'Opéra National de Bordeaux, de l'Orchestre National Bordeaux Aquitaine, des Ateliers et métiers de la scène et des personnels administratifs, j'ai le plaisir de vous présenter notre nouvelle saison. Laquelle, dès à présent, devient la vôtre. Car, avec les directeurs artistiques Paul Daniel, Eric Quilleré, Salvatore Caputo et le concours d'Olivier Lombardie, administrateur général, nous l'avons voulue riche, audacieuse et ouverte à toutes les sensibilités...
Quatre grandes thématiques l'irriguent.
La première est consacrée à Mozart. Intemporel. Essentiel. Avec une trilogie. Celle des ouvrages composés sur les livrets de Da Ponte — Le Nozze di Figaro, Don Giovanni, Così fan tutte — présentés à la manière d'un cycle. En résidence à l'Opéra National de Bordeaux, l'ensemble Pygmalion célèbre également le compositeur lors d'une soirée intitulée « Libertà ! »  et en interprétant l'une de ses plus fameuses messes, « l'inachevée » en ut mineur. D'autres ouvrages mozartiens seront donnés en concert...
La deuxième grande thématique n'est pas si éloignée que cela de la première puisqu'il s'agit de rendre hommage au « petit Mozart des Champs-Elysées », alias Jacques Offenbach, dont nous célébrons le 200e anniversaire. Et de quelle manière ! En dédiant une soirée à son égérie, née à Bordeaux, la célébrissime diva Hortense Schneider, et en ouvrant la saison avec son testament, l' « opéra fantastique »  Les Contes d'Hoffmann, lequel se déroule pendant une représentation de... Don Giovanni !
Ce chef-d'œuvre nous amène tout naturellement au troisième thème de la saison : les contes. Ceux d'Hoffmann donc. Mais aussi celui de La Légende du roi dragon puisé par Lavandier dans l'immaginaire coréen, ou encore celui de Cendrillon habillé de l'incroyable musique de Prokofiev et de la chorégraphie de Bintley, auxquels s'ajoutent la romantique Sylphide du duo Løvenskiold-Bournonville, Ma Mère l'Oye de Ravel et le festival Ciné-Notes, cette année hanté par les monstres et créatures...
La quatrième thématique est en forme de chaleureux salut à Schubert présent lors de deux concerts symphoniques (Symphonies n°4 et n°9), dans la chorégraphie d'Angelin Preljocaj Winterreise et lors d'un concert du dimanche proposé par nos musiciens.
S'ajoutent à ces événements la découverte du merveilleux opéra russe de Rubinstein Le Démon dirigé par Paul Daniel, de nombreuses entrées au répertoire pour le Ballet (œuvres de McGregor, Ekman, Smith, Forsythe, Preljocaj...), des invités illustres — Anna Netrebko, Jonas Kauffman, Rolando Villazón, Grigory Sokolov, Katia et Marielle Labèque...  — et une programmation jeune public éclectique et ambitieuse !
Le rideau se lève en septembre...

Marc Minkowski, Directeur général Opéra National de Bordeaux