Beethoven, une icône de la pop culture

25 septembre 2020

BEETHOVEN, UNE ICÔNE DE LA POP CULTURE

Ce vendredi 25 septembre s’ouvre la nouvelle saison symphonique de l’ONBA, sous la baguette de Paul Daniel avec au programme la Symphonie n°7 et la Symphonie n°3 dite « héroïque » de Beethoven. Un hommage au génie de ce compositeur pour célébrer son 250e anniversaire.
À cette occasion, nous vous proposons de faire un petit tour d’horizon des reprises musicales actuelles de cet artiste qui ne cesse de fasciner encore aujourd’hui, devenant malgré lui une icône de la pop culture.

 

BEETHOVEN, À LA CROISÉE DE TOUTES LES INSPIRATIONS MUSICALES

Du portrait pop réalisé par Andy Warhol à l’utilisation de ses œuvres dans la musique et de son image dans les spots publicitaires et le cinéma, Beethoven est un puits d’inspiration infini pour tous les artistes depuis des années. C’est l’un des compositeurs les plus connus et interprétés dans le monde. Amateur ou non, vous avez déjà sans doute écouté des œuvres de Beethoven sans le savoir tant les reprises dans les musiques actuelles sont multiples.

Commençons par ses symphonies. La Symphonie n°7 par exemple, mentionnée plus haut, a servi d’inspiration à Johnny Halliday pour son Poème sur la 7e et à Deep Purple pour leur titre Exposition/We Can Work It Out. La Cinquième a été samplée par Walter Murphy and the Big Apple Band, puis de nouveau remixée par Soulwax dans A fifth of Beethoven. Il existe même une version reggae de cette symphonie avec Reggaethoven de Rastalex. Les différents mouvements de la Neuvième (qui sera interprétée cette saison par l’Orchestre du PESMD et du Conservatoire de Bordeaux, accompagné par la Jeune Académie Vocale d’Aquitaine, sous la baguette de Mark Minskowski à l’Auditorium) figurent dans de nombreux titres : Will be there/Michael Jackson, Difficult to cure/Rainbow, Beethoven's 9th/Deep Purple, Quel que soit le coin de terre/Dave... Sans oublier que l’« Ode à la joie » (tirée du finale de l'œuvre) est l’hymne de l’Union Européenne.

Parmi ses œuvres les plus exploitées, on peut citer aussi la Lettre à Elise reprise, par exemple, par le rappeur Nas dans son titre I can ou par Giorgio Moroder et Brian Evans pour Lonely Lovers Symphony. Les sonates pour piano raisonnent dans des musiques rap, françaises, pop et rock. Gainsbourg emprunte le thème du 1er mouvement de la Sonate n°23 Appassionata dans Ma lou Marilou et les notes du 4e mouvement de la Sonate pour piano n°1 pour Poupée de cire, poupée de son. La chanteuse Lady Gaga a utilisé la Sonate pour piano n°8 pour l’ouverture de son clip Marry the Night. The Chemical Brothers récupèrent quelques notes de la Sonate pour piano n°26 pour leur titre The Salmon Dance. Enfin, les premières notes célèbres de la Sonate Au Clair de Lune se font entendre dans Exogenesis : Symphony/Muse et de façon plus dissimulée dans Because/Beatles.

 

BEETHOVEN, STAR DU GRAND ECRAN

Au-delà des biopics ou autres films sur Beethoven, une des plus célèbres utilisations du compositeur dans le 7e art reste celle faite par Stanley Kubrick avec Orange Mécanique (1971). Dans ce film, la musique de Beethoven est liée au personnage principal Alex Delarge à travers le culte qu’il voue au compositeur. La BO a marqué les esprits avec les adaptations d’airs classiques au vocodeur, dont la Symphonie n°9, réalisées par la compositrice Wendy Carlos.
De façon récurrente, les œuvres de Beethoven se sont imposées dans les BO de films, reprises dans leur version classique. Dans Le Cercle des poètes disparus (1989), on entend le 2nd mouvement du Concerto pour piano n°5. La Symphonie n°7 a souvent été empruntée pour des scènes de discours (Le Discours d’un roi, 2001) ou pour souligner le chaos ambiant (Prédiction, 2009, X-men apocalypse, 2016). Pour les films plus dramatiques ou thrillers, c’est la Sonate Au Clair de Lune qui s’impose comme dans Entretien avec un vampire (1994) ou dans Misery (1990). Dans Elephant (2003), en plus de la sonate, la Lettre à Elise est jouée sans relâche par le jeune Alex.
Certaines des œuvres de Beethoven ont été remixées pour être intégrées plus facilement à l’atmosphère du film comme dans Saturday Night Fever (1977). On peut y entendre la version disco de la Symphonie n°5. Dans Django Unchained (2012), la Lettre à Elise est jouée à la harpe comme pour mieux appuyer l’ambiance western du film.

 

BEETHOVEN, CRÉATEUR D’AMBIANCE DANS LES JEUX VIDÉO

Les gamers aussi ont droit à leur sample de Beethoven pendant leur partie. Beaucoup de concepteurs ont puisé dans ses œuvres pour l’univers sonore de leurs jeux. Les gamers de Final Fantasy peuvent ainsi entendre quelques notes de la Lettre à Elise dans le IIIe opus du jeu et la Sonate n°8 dans le VIIIe opus. Dans les jeux Civilization, différentes pièces du compositeur sont associées aux époques, bâtiments, pays et personnages du jeu. Enfin, la Sonate Au clair de Lune s’est rapidement imposée comme référence pour les BO des jeux vidéo d’horreur : Resident Evil, Phantom Dust ,The Adventures of Dr. Franken ou encore Echo Night.

 

Après cette première initiation pop culturelle à la musique de Beethoven, venez découvrir d'autres pièces à l'occasion de nos concerts dédiés cette saison.

Petit aperçu musical de cette programmation avec notre playlist Beethoven
Petit aperçu musical de cette programmation avec notre playlist Beethoven

On vous recommande

Auditorium Du Vendredi 2 octobre 2020 au Dimanche 4 octobre 2020 Agobet / Beethoven / Strauss Paul Daniel / ONBA +
Grand-Théâtre de Bordeaux Dimanche 4 octobre 2020 Hommage à Beethoven Trio Roussel +
Auditorium Lundi 5 octobre 2020 Quatuor Ébène Beethoven +
Grand-Théâtre de Bordeaux Dimanche 1 novembre 2020 Mozart / Beethoven Concert du dimanche de l'ONBA +
Auditorium Dimanche 29 novembre 2020 Elisabeth Leonskaja, Piano Mozart, Beethoven, Brahms +
Auditorium Samedi 5 décembre 2020 Nikolai Lugansky, Piano Beethoven, Debussy, Rachmaninov +
Auditorium Du Jeudi 29 avril 2021 au Vendredi 30 avril 2021 Wagner / Rachmaninov / Beethoven Daniel / ONBA / Chœur / Caputo / Gimadieva / Croft / Schmutzhard +
Auditorium Vendredi 9 juillet 2021 Festival Les Estivales de Musique en Médoc Okisawa / trio Moreau / ONBA +
Grand-Théâtre de Bordeaux Du Jeudi 29 octobre 2020 au Samedi 31 octobre 2020 9e symphonie de Beethoven - reporté Minkowski / JAVA / Duffaure / Orchestres du PESMD et du Conservatoire de Bordeaux +