Benjamin
Bernheim

Ténor Invité

En savoir plus

Le ténor français Benjamin Bernheim a été salué par la presse comme « le grand ténor lyrique français que le monde de l’opéra attendait » (Chicago Tribune) avec une voix « pure et sans défaut du pianissimo délicat au fortissimo héroïque. » Les dernières saisons en ont fait un invité régulier des plus prestigieuses maisons d’opéra européennes, telles que l’Opéra National de Paris, le Staatsoper de Vienne, le Staatsoper de Berlin, l’Opéra national de Bordeaux et le Royal Opera House de Londres, où il a interprété les grands rôles de ténor du répertoire romantique.

Benjamin Bernheim entame sa saison 2019/20 dans le rôle d’Alfredo dans une nouvelle production de La Traviata à l’Opéra National de Paris. Il fera ensuite ses débuts très attendus dans le rôle du Duc de Mantoue dans Rigoletto au Bayerische Staatsoper. Il reviendra dans ces deux maisons d’opéra plus tard cette saison dans le rôle de Rodolfo dans La Bohème, et chantera ce même rôle au Staatsoper de Berlin. Au Staatsoper de Vienne, il interprétera Alfredo, et après avoir connu un grand succès lors de ses débuts dans le rôle de Des Grieux (Manon) à l’Opéra National de Bordeaux durant la saison 2018/19, Benjamin Bernheim chantera à nouveau ce rôle à l’Opéra national de Paris au printemps. Le ténor se produira également lors de trois récitals cette saison : à l’Opéra National de Bordeaux, à l’Opernhaus de Zurich et à La Grange au Lac (Evian).

Au cours des saisons précédentes, Benjamin Bernheim a interprété les rôles de Rodolfo dans La Bohème à l’Opéra national de Paris, à l’Opernhaus Zürich, au Royal Opera House (Londres), et au Staatsoper de Vienne, de Lensky dans Eugène Onéguine au Deutsche Oper de Berlin, d’Alfredo dans La Traviata à La Scala de Milan, au Royal Opera House (Londres), à l’Opernhaus de Zürich, au Semperoper de Dresde, aux Deutsche Oper et Staatsoper de Berlin, de Faust (rôle-titre) au Chicago Lyric Opera, au Théâtre des Champs-Élysées, et au Latvian National Opera de Riga, et de Nemorino dans L’Elisir d’amore au Staatsoper de Vienne. Concerts et les récitals représentent une part importante de sa saison de même que le Requiem de Verdi et la Messa di Gloria de Puccini. En 2018, Benjamin Bernheim a signé avec Deutsche Grammophon et son premier album est sorti le 8 novembre. « On croirait entendre certains de ces airs célèbres pour la première fois  », complimente la Süddeutsche Zeitung, alors que Diapason qualifie l’interprète de « nouvel astre à son zénith dans la galaxie ténor ». Actif sur les réseaux sociaux, il est présent sur Instagram, Twitter et Facebook @benbernheimtenor. Il a étudié le chant au Conservatoire HEM de Lausanne auprès de M.  Gary Magby, a suivi des masterclasses avec Jaume Aragall et a participé à l’Accademia Verdiana de Busseto avec Carlo Bergonzi.

Mise à jour le : 12/06/2020

Média

Critiques

Prochaines performances


Dernières performances