Benjamin
Bernheim

Ténor Invité

En savoir plus

Le ténor français Benjamin Bernheim s’est très vite révélé comme un artiste à suivre, salué par la presse comme “une révélation” avec une voix “pure et sans défaut du pianissimo délicat au fortissimo héroïque” (Opera News). Après de nombreux succès en tant que membre de la troupe et résident de l’Opernhaus de Zürich, il enchaîne les débuts impressionnants dans les grandes maisons d’Europe.

La saison dernière, Benjamin Bernheim débute dans le rôle de Rodolfo dans La Bohême à l’Opernhaus de Zürich, fait ses débuts à l’Opéra de Paris au Palais Garnier avec Flamand dans Capriccio de R. Strauss, Matteo dans Arabella de R. Strauss au Semperoper de Dresde sous la direction de Christian Thielemann qu’il retrouve quelques mois plus tard au Festival de Pâques de Salzbourg en tant que Cassio dans Otello de G. Verdi. Il débute en juin dernier à la Scala de Milan dans le rôle du Chanteur Italien dans Le Chevalier à la rose dirigé par Zubin Mehta. La saison 2015/16 se termine au Festival d’été de Salzbourg avec un grand succès en tant que Nicias dans Thaïs de J. Massenet.

Ses engagements pour la saison 2016-2017 incluent Tebaldo dans I Capuleti e i Montecchi, Cassio dans Otello et Rodolfo dans La Bohème à l’Opernhaus de Zurich, ses débuts en tant que Lensky dans Eugène Onéguine au Deutsche Oper de Berlin, Rodolfo dans La Bohème  au Semperoper de Dresde, Laerte dans Hamlet d’Ambroise Thomas à l’Opéra de Lausanne, ses débuts dans le rôle-titre de Faust de Gounod à l’Opéra National de Lettonie à Riga. Benjamin Bernheim fait son retour à l’Opéra de Paris en 2017(La Bohème) ainsi que ses débuts au Staatsoper de Vienne, au Chicago Lyric Opera et au Staatsoper de Berlin en 2018.

Mise à jour le : 17/01/2018

Critiques

Prochaines performances


Dernières performances