Clémentine
Margaine

Mezzo-soprano Invité

En savoir plus

Considérée comme l’une des meilleures mezzos de sa génération, la mezzo-soprano française Clémentine Margaine a remporté un succès international lors des dernières saisons dans des opéras comme l’Opéra de Paris, Deutsche Oper Berlin, Bavarian State Opera à Munich, Teatro Colon à Buenos Aires, Teatro dell’Opera di Roma, Grand Théâtre de Genève, Teatro di San Carlo à Naples, Opera Australia, et Canadian Opera Company.

Durant la saison 18/19, elle interprète le rôle-titre dans Carmen au Metropolitan Opera, qu’elle chante avec deux castings différents en Octobre et Novembre puis en Janvier et Février. Particulièrement remarquée pour son interprétation de Carmen, Margaine fait ses débuts au Met et à l’Opéra de Paris lors de la saison 16/17 dans ce rôle signature. En mai et juin, elle chante Dulcinée dans Don Quichotte au Deutsche Oper Berlin et à la fin de la saison elle redevient Carmen pour le Royal Opera House.

Durant la saison 17/18, elle fait plusieurs débuts importants, Fides dans Le Prophète de Meyerbeer au Deutsche Oper de Berlin, ses débuts en Amneris dans Aida avec Opera Australia, ses débuts au Gran Teatre del Liceu de Barcelone en Léonor dans La Favorite, et son début au Théâtre du Capitole de Toulouse en Carmen. Elle chante aussi Léonor à l’Opéra Municipal de Marseille et au Bavarian State Opera, et retourne à l’Opéra de Paris en Concepcion dans l’Heure Espagnole et au Deutsche Oper Berlin en Carmen. Elle commence la saison en chantant Marguerite lors d’un concert de La Damnation de Faust à Bucarest, avant de chanter Poème de l’amour et de la mer de Chausson avec le Chicago Symphony Orchestra, à Chicago et en tournée avec Riccardo Muti.

Saison 16/17 : elle fait également ses débuts au Lyric Opera de Chicago en Dulcinée dans le Don Quichotte de Massenet, et retourne au Bavarian State Opera en Sara dans Roberto Devereux. Ses autres engagements de la saison sont ses débuts à l’Opéra de Cologne en Conception dans une nouvelle production de l’Heure Espagnole et ses débuts au Semperoper Dresden en Carmen.

Margaine commence la saison 15/16 avec ses débuts au Washington National Opera en Carmen, puis avec ses débuts au Canadian Opera Company et au Teatro dell’Opera di Roma dans le même rôle. Elle fait aussi ses débuts au Musikverein à Vienne dans Elijah de Mendelssohn avec l’Orchestre National de France dirigé par Daniele Gatti. En juin 2016, elle fait ses débuts à l’Australian Opera en Carmen et en juillet 2016 ses débuts avec le Stuttgart Radio Symphony Orchestra dans Roméo et Juliette de Berlioz, dirigé par Stéphane Denève. En aout de la même année, elle fait une prestation triomphante de Rebecca dans Il Templario pour ses débuts au Salzburg Festival.

Peu après l’obtention de son diplôme au Conservatoire de Paris, Margaine est nommée « révélation classique » et remporte le Prix Spécial du Jury au concours international de Marmande. Elle rejoint rapidement l’ensemble du Deutsche Oper Berlin, où elle chante ses premières Carmen, un rôle grâce auquel elle devient connue internationalement et qu’elle a depuis chanté à Rome, Munich, Naples, Washington, Dallas ou encore Toronto. Margaine apparaît aussi au Deutsche Opera Berlin en Marguerite dans Dalila. En 2015, elle fait ses débuts au Teatro Colon de Buenos Aires dans sa première interprétation de Charlotte dans Werther.

Egalement très présente comme soliste, Clémentine Margaine chante Elijah à Berlin, le Requiem de Mozart à Lisbonne ou encore le Requiem de Verdi à Budapest. Elle prépare Zayda dans Donizetti de Don Sebastian et Gertrude dans Hamlet.

Mise à jour le : 10/02/2020