Concerto Italiano

Concertino Invité

En savoir plus

Introduisant des critères révolutionnaires dans l’exécution de la musique vocale
italienne des XVIIe et XVIIIe siècles, le Concerto Italiano s’est imposé à l’attention de
la critique et du public. Ses interprétations de madrigaux, ceux de Claudio Monteverdi
notamment, sont aujourd’hui considérés comme des versions de référence.
L’ensemble est formé d’un groupe de chanteurs et d’un orchestre d’instruments à cordes. Son répertoire s’est progressivement étendu depuis les grands madrigaux concertato du Huitième livre de Claudio Monteverdi aux opéras, oratorios, cantates, motets et à la musique instrumentale italienne.
Le Concerto Italiano s’est produit dans de nombreuses villes : Utrecht (Oude Muziek
Festival), Rotterdam (De Doelen, De Singel), Anvers et Leuven (Flandern Festival),
Londres (Luflhansa Festival, Queen Elizabeth Hall), Edimbourg, Aldeburgh, Glasgow,
Vienne (Konzerthaus), Graz (Styriarte), Amsterdam (Concertgebouw), Bruxelles
(Festival de Wallonie, Flandern Festival, Société Philharmonique), Barcelone (Festival
de Musica Antigua, Palau de la Musica), Valencia, Bilbao, Sevilla, San Sebastian,
Salamanca, Santander, Oslo (Chamber Music Festival), Bergen, Trondheim, Vantaa,
Turku, Paris (Cité de la Musique, Théâtre de la Ville, Théâtre des Champs-Elysées),
Beaune, Lyon, Montpellier (Festival de Radio-France), Metz (Arsenal), Ambronay,
Saintes, La Chaise-Dieu, Cologne (Conservatoire et WDR), Stuttgart, Darmstadt, Rome (Accademia di Santa Cecilia, Accademia Filarmonica Romana), Milan (Musica e poesia a San Maurizio), Ravenne, Turin, Spoleto (Festival dei Due Mondi), Palerme, Istanbul, Tel-Aviv, Jérusalem, Varsovie, Krakow, Buenos Aires (Teatro Colón), Rio de Janeiro (Teatro S. Paolo), New York (Metropolitan Museum, Lincoln Center), Washington (Library of Congress) et Tokyo.
Le Concerto Italiano enregistre en exclusivité pour Opus 111- Naïve.
Le nombre de distinctions et de récompenses octroyées à l’ensemble par la critique
discographique pour ses enregistrements est impressionnant et comprend cinq
Gramophone Awards : 1994, 1998, 2002, 2004 et 2006 (il s’agit aussi de l’unique groupe italien récompensé avec 3 nominations en 1998 et du meilleur disque dans la catégorie « baroque instrumental » en 2004). L’ensemble a reçu aussi deux Grands Prix du Disque, deux Prix de la Critique Discographique Allemande, le Premio Cini, cinq prix au Midem de Cannes et le Disque de l’Année 1998 et 2005, le Disco dell’Anno pour le magazine Amadeus en 1998, le Choc de l’année du Monde de la Musique en 1999. Le Concerto Italiano a reçu aussi le Premio Abbiati 2002 pour pour sa brillante carrière. Parmi ses dernières productions se trouvent Theodora de Haendel exécutée à Salamanca et Bilbao, La Vergine dei dolori de Alessandro Scarlatti à Naples, les Vespri Solenni per la Festa dell’Assunzione della Vergine de Vivaldi à Sienne et Ambronay, Amadigi de Haendel à Rome, les Vêpres de Monteverdi, les Concertos Brandebourgeois en Italie, Espagne et Amérique du Sud, L’Incoronazione de Poppea de Monteverdi au Teatro Liceo de Salamanca, les Vêpres de San Marco à Milan, Saint-Denis, Edimbourg et au Festival de La Chaise-Dieu.
En 2007, pour célébrer le 400e anniversaire de la première répresentation de L’Orfeo
de Monteverdi, le Concerto Italiano se produit en tournée en Italie, Belgique, Espagne, à l’Accademia Chigiana de Sienne et au Festival de Beaune. Il participe également au Festival d’Edimbourg dans cinq concerts montéverdiens.Nous retrouverons le Conerto Italiano dans  l'opéra Le Couronnement de Poppée  de Claudio Monteverdi qui sera présenté du 8 au 17 juin."

Mise à jour le : 29/06/2016