Aller au contenu principal
Sara Renda - Coppelia - photo : Julien Palus
Sara Renda - Coppelia - photo : Julien Palus
Danse
Actualités

Départ de la Danseuse Etoile Sara Renda

23/08/2022

Départ de la Danseuse Etoile Sara Renda

C’est à la fin de la saison 2021-2022, en juillet dernier, que Sara Renda a fait part de son désir de ne plus être Danseuse étoile au sein de la compagnie du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux. « J’ai décidé de quitter l’Opéra de Bordeaux, déclare-t-elle, tout simplement parce qu’à trente ans, j’ai ressenti que c’était le bon moment pour faire de nouvelles expériences. C’est la seule raison. Je suis totalement reconnaissante à la Ville de Bordeaux et à toutes les personnes qui y travaillent. » Au nom du public qui l’a vue danser si longtemps sur notre scène et au nom des équipes qui ont aimé travailler avec cette artiste brillante et généreuse, Emmanuel Hondré, Directeur général de l’Opéra National de Bordeaux, souhaite la remercier et lui adresser des vœux de succès au moment de continuer sa carrière.

Sara Renda.
Vincent Bengold©

Sara Renda est entrée dans la compagnie de Bordeaux en 2010 comme Corps de ballet. Elle a ensuite évolué au sein du même ballet de manière fulgurante : nommée Soliste en 2014, elle a très rapidement été promue Étoile en 2015 après sa prise de rôle dans La Belle au bois dormant (chorégraphie de Charles Jude). « Nous sommes bien évidemment très fier de son parcours, tient à rappeler le Directeur de la danse Éric Quilleré, car ce parcours montre la capacité d’une grande artiste de se développer au sein d’une compagnie comme le Ballet de Bordeaux. J'ai toujours considéré que Sara avait un potentiel exceptionnel et qu'elle pourrait effectivement devenir une leader de la compagnie après Oksana Kucheruk. Et c'est ce qui est arrivé. Sara possède une technique très forte ainsi qu'un tempérament de feu, le tout avec une personnalité brillante et pétillante. » Les conditions de son remplacement seront discutées à partir de la rentrée prochaine.

Formée à l’École du Teatro Alla Scala de Milan, Sara Renda avait d’abord été engagée par le Teatro Comunale de Florence et le Teatro Alla Scala (2010). Admise en septembre 2010 au Ballet de Bordeaux, elle a dansé dans les chorégraphies de Charles Jude : Casse-Noisette (rôle de Marie), La Belle au bois dormant (Aurore), Giselle (rôle-titre), Coppélia (Swanie), Roméo et Juliette (Juliette), Don Quichotte (Kitri) ; mais également dans les chorégraphies de  Serge Lifar (PaquitaSuite en blanc), George Balanchine (Stravinski Violin Concerto, Les Quatre Tempéraments et Who Cares ?), Felix Blaska (Tam-tam et percussion), Mauricio Wainrot (Le Messie, Carmina BuranaChopin Número Uno et La Tempête), Carolyn Carlson (If to Leave is to Remember), Kader Belarbi (La Reine morte), Blanca Li (dans le duo de Don Quichotte de Massenet), Roland Petit (Notre-Dame de Paris)... Elle participe aux créations d’Un Américain à Paris et Rhapsody in Blue de Joey McNeely, Tétris d’Anthony Egéa, Parfois une hirondelle de Claude Brumachon, Il est de certains cœurs d’Itzik Galili, Symphonie en trois mouvements de R. Wherlock, Pneuma de Carolyn Carlson, Sur la grève et B comme... de Nicolas Le Riche...

Au début de juillet dernier, Sara Renda déclarait avec émotion : « Merci Bordeaux, grazie à l’Opéra National de Bordeaux, merci à toutes les personnes qui ont partagé ce magnifique voyage avec moi, merci à ceux qui ont cru et croient en moi. Plus que tout, merci à mes parents et à ma famille pour leur soutien et leur amour constants. Ce fut un honneur de danser pour cette merveilleuse ville et ses citoyens ! Maintenant, je suis prête pour une nouvelle aventure. De plus en plus amoureuse de danse. Merci Bordeaux ! »

Danseuse
Sara Renda

Sara Renda - La Belle au bois dormant.

photo par F. Desmesure

Sara Renda - Coppelia

photo : Julien Palus