Skip to main content
Marion Hewlett
Marion Hewlett
Lumières

Marion Hewlett

Invité
Mise à jour le : 24/01/2023

Biographie

Après une première période ou elle conçoit les lumières pour des chorégraphes contemporains (Sidonie Rochon, Hella Fattoumi et Eric Lamoureux, Francesca Lattuada, Dominique Boivin…) Marion Hewlett aborde le théâtre et l’opéra avec Stéphane Braunschweig qu’elle suit dans toutes ses créations ( au CDN Orléans, au TNS Strasbourg, à la Colline et désormais à l’Odéon ainsi que dans de nombreux opéras et festivals ) . Entre autres La Trilogie allemande, La Cerisaie, Le Conte d’hiver, Faustus , Franziska , Paradis verrouillé , Peer Gynt, Measure for Measure, Le Marchand de Venise, Wozzeck, Prométhée enchaîné, Les Revenants, Le Misanthrope, Brant, Les Trois Sœurs, Tartuffe, trois textes de Arne Lygre, Six personnages en quête d’auteur, Le Canard sauvage, Soudain l’été dernier… et pour l’opéra Le Château de Barbe-Bleue, Fidelio créé au Staatsoper de Berlin avec Daniel Barenboïm, Jenufa avec Simon Rattle au Châtelet repris à la Scala, La Flûte enchantée, L’Affaire Makropoulos, Wozzeck et La Tetralogie de Wagner au Festival Lyrique d’Aix et à Salzbourg de 2006 à 2010, Don Carlo à la Scala, Pelléas et Mélisande à l’Opéra Comique, Idoménée, Don Giovanni, Norma et Eugène Onéguine au tThéâtre des Champs-Elysées….

Elle travaille avec différents metteurs en scène de théâtre et d’opéra : Laurent Laffargue, Anne-Laure Liégeois, Sylvain Maurice, Isabelle Lafon ainsi que Christian Gagneron, Philippe Berling, Robin Orlyn, Mariame Clément, Lukas Hemleb...

Elle crée les décors et lumières de plusieurs pièces de théâtre et opéras.

A l’Opéra de Paris, elle retrouve la danse avec Angelin Preljocaj, Roland Petit, Patrice Bart et plus récemment Kader Belarbi à Toulouse et Manuel Legris à Vienne.

Elle a signé les lumières d’Iphigénie et de Comme tu me veux à l’Odéon en 2021, puis Comme tu me veux et Jours de joie en 2022. Toujours avec Stéphane Braunschweig, elle réalise les lumières d’Oncle Vania à Moscou, de Solness à Oslo et tout récemment une version suédoise de Jours de joie.