Aller au contenu principal
Felicien Brut par Maxime de Bollivier
Felicien Brut par Maxime de Bollivier
Accordéon

Félicien Brut

Invité
Mise à jour le : 10/07/2023

Biographie

Félicien Brut est devenu, en quelques années, le représentant de l’accordéon dans la nouvelle génération de musiciens classiques français, défendant ardemment le caractère polymorphe de son instrument et suscitant la création d’un nouveau répertoire lui étant dédié en musique de chambre et avec orchestre.
Né en 1986 en Auvergne, Félicien entame sa formation musicale très jeune en abordant, en pre- mier lieu, le répertoire musette et populaire intrinsèquement lié à son instrument. En 2007, il remporte successivementles trois plus grands concours internationaux d’accordéon existants : le Concours de Klingenthal en Allemagne, le Concours de Castelfidardo en Italie et le Trophée Mon- dial d’Accordéon à Samara en Russie. Ces récompenses le propulsent dès 2008 sur les scènes in- ternationales de nombreux festivals. C’est en 2017 que son parcours prend véritablementson en- vol. Il donne vie à l’étonnant projet Le Pari des Bretelles aux côtés du Quatuor Hermès et du con- trebassiste Édouard Macarez, réunissant ainsi musette et musique classique au sein d’un même programme de concert. Le succès est immédiat et confère une très grande visibilité à l’accordéon dans l’univers de la musique de chambre. En 2019, Félicien réitère l’aventure, entouré des mêmes comparses, avec le projet NEUF : un programme constitué de neuf créations originales, signées de neuf compositeurs d’aujourd’hui et toutes inspirées de l’œuvre de Beethoven. Les enregistre- ments du Pari des Bretelles et de NEUF sont parus chez Mirare respectivement en 2018 et 2020.

Au-delà de ce sextuor, Félicien imagine différents programmes de musique de chambre en s’en- tourant de brillants musiciens. Il se produit très régulièrement en duo avec le guitariste Thibaut Garcia ou la trompettiste Lucienne Renaudin-Vary. En 2021, c’est un quintette qui voit le jour avec Thomas Enhco, Thibaut Garcia, Jordan Victoria et Édouard Macarez pour rendre hommage au Nuevo Tango d’Astor Piazzolla en cette année qui marque le centenaire du compositeur argentin.

Dès 2018, il fait ses débuts avec orchestre en étant l’invité du festival « Un Violon sur le Sable » pour la création de Capriced’accordéoniste, unefantaisie pour accordéon et orchestre composée par Thibault Perrine. Il a ensuite l’occasion de se produire à plusieurs reprises aux côtés de l’Or- chestre National de Cannes sous la direction de Benjamin Lévy, puis fait un passage remarqué dans l’émission « Fauteuil d’Orchestre », présentée par Anne Sinclair, aux côtés de l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Ces premières expériences sont fondatrices d’une envie irré- pressible de défendre l’accordéon comme instrumentsoliste dans le répertoire symphonique. Fé- licien passe alors commande au compositeur Fabien Waksman d’un concerto pour accordéon : L’Île-du-Temps. Il est créé en octobre 2021 aux côtés de l’Orchestre National de Bordeaux-Aqui-
taine, sous la baguette d’Antonio Méndez. Il a collaboré dernièrement avec l’Orchestre de Tours ou encore l’Orchestre de la Garde Républicaine. Son dernier disque, J’ai deux amours, est sorti en octobre 2022 sous le label Warner Classics / Erato, une première pour l’accordéon au sein de cette
prestigieuse maison de disque. Toujours avec la mêmevolonté de défendre son instrument, Féli- cien produit et présente depuis septembre 2021 une émission hebdomadaire sur France Mu- sique : « Brut d’accordéon ».
Félicien joue sur un Bayan Gadji conçu, accordé et entretenu par Stéphanie Simon.
 

Ses dernières performances

Olympia
jan 2024