Giorgio
Caoduro

Baryton Invité

En savoir plus

Né à Monfalcone en Italie, Giorgio Caoduro est l’un des barytons italiens les plus remarqués et les plus célébrés de sa génération et l’un des chanteurs favoris du bel canto d’aujourd’hui. Il a collaboré avec des chefs tels que Carlo Rizzi, Jesús López Cobos, Riccardo Frizza, Bruno Bartoletti, Daniel Harding, Bruno Campanella, Nicola Luisotti, Daniel Oren, James Conlon, Michel Plasson, Zubin Mehta…  et des metteurs en scènes parmi lesquels se trouvent Pier Luigi Pizzi, Jérôme Savary, Massimo Ranieri, Irina Brook, Sir Peter Hall, Toni Ser-villo, Luca Ronconi, Stefano Vizioli, Denis Krief, Andrei Serban, Francisco Negrin, Marco Bel-locchio et Laurent Pelly.

Particulièrement reconnu pour ses interprétations de Rossini et Donizetti, Giorgio Caoduro chante le rôle-titre dans Il Barbiere di Siviglia pour les Scala de Milan, La Fenice, Maggio Musicale Fiorentino, Opéra National de Paris, Opéra de Lausanne, Toulouse Théâtre du Capitole, Sydney Opera House, Bari Teatro Petruzzelli, Budapest Summer Festival, Lugano LAC… et celui de Dandini dans La Cenerentola à Paris, Nice, Lausanne, Rome, Florence, Bologne, Francfort, Glyndebourne, Cardiff. Il a également été vu dans les rôles de Taddeo dans L’Italiana in Algeri au Liceu de Barcelone, Berlin Staatsoper, Opéra de Rome, Festival d’Aix-en-Provence, et dans celui de Don Profondo dans Il Viaggio a Reims dans les productions de Damiano Michieletto pour les Melbourne Arts Centre et Sydney Opera House.

Il a fait ses débuts, à l’âge de 21 ans seulement, dans le rôle de Belcore dans L’Elisir d’amore de Donizetti à l’Opéra de Rome, rôle qu’il a repris au San Francisco Opera, à La Scala aux côtés de Rolando Villazón et Nino Machaidze, mais aussi aux Berlin Staatsoper, Teatro Regio Torino, Teatro Colón Buenos Aires, Teatro Carlo Felice de Gênes… Il a chanté Enrico dans Lucia di Lammermoor à Sydney, Melbourne, Barcelone et Bologne ainsi que Dulcamara dans L’Elisir d’amore sous la direction de James Conlon au Los Angeles Opera. Il a chanté Pierre Le Grand dans Il Borgomastro di Saardam au Festival Donizzetti de Bergame.

Particulièrement à l’aise dans le répertoire mozartien, Giorgio Caoduro interprète le rôle-titre des Nozze di Figaro pour les Berlin Staatsoper, Deutsche Oper Berlin, Festival d’Aix-en-Provence, et et fait ses débuts dans le rôle de Papageno dans Die Zauberflöte au Festival de Sanxay.

Il a fait ses débuts au Washington National Opera dans le rôle de Lescaut dans Manon Lescaut de Puccini et, à Covent Garden, celui de Ping dans Turandot. Il a chanté Marcello dans La Bohème pour les Los Angeles Opera, Berlin Staatsoper et Sydney Opera House.

Dans le répertoire verdien, Giorgio Caoduro a chanté Germont dans La Traviata au Florida Grand Opera, Ford dans Falstaff  au Festival Verdi de Parme, Rodrigo dans Don Carlos à Hong Kong, Rolando dans La Battaglia di Legnano à Trieste et Hambourg, le rôle-titre dans Rigoletto au Sydney Opera House et Guy de Montfort dans Les Vêpres siciliennes  sous la direction de Daniele Gatti à l’Opéra de Rome et au Welsh National Opera  où il également fait ses débuts dans le rôle d’Escamillo dans Carmen de Bizet.

Il a obtenu en 2012 le Prix Australian Green Room Award catégorie meilleur chanteur de l’année.

Son album solo dédié à  Rossini The Art of Virtuoso Baritone est sorti en 2021 (Glossa).

Parmi ses engagements récents ou venir se trouvent Gaudenzio dans  Il Signor Bruschino de Rossini au Festi-val d’opéra Rossini et au Teatro Comunale de Bologna, le rôle-titre dans Don Giovanni de Mozart au Teatro Petruzzelli de Bari. Dans Maria Stuarda de Donizetti, il chantera le rôle de Cecil à l’Irish National Opera et celui de Giorgio Talbot au Sydney Opera House.

 

Mise à jour le : 25/03/2022

Prochaine performance


Dernières performances