Ingrid
Perruche

Soprano Choeur de l'Opéra National de Bordeaux

En savoir plus

Après une licence de lettres modernes, Ingrid Perruche intègre la classe de Glenn Chambers au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon.

Dès cette époque elle aborde ses premiers rôles à l’opéra :La Donna Mobile de Claude Prey, Larissa ( Le premier cercle de Gilbert Amy ) à l’Opéra de Lyon, sous la direction de Michel Plasson, dans une mise en scène de Lukas Hemleb, Hermione ( Cadmus et Hermione de Lully ) au festival d’Ambronay, sous la direction de Christophe Rousset.

Son premier prix  obtenu, elle se perfectionne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Elle rencontre alors Jean-Claude Malgoire qui lui confie immédiatement les rôles de : Poppea  ( Agrippina de Haëndel ) et Almirena ( Rinaldo ), puis Suzanna et La comtesse ( Les Noces de Figaro ) et Zerlina ( Don Giovanni ) qu’elle interprète, entre autres, au Théâtre de Tourcoing et au Théâtre des Champs-Elysées.

 Ingrid Perruche se produit très vite sur la plupart  des grandes scènes françaises,  telles que le Théâtre des Champs Elysées, Salle Pleyel, Cité de la Musique ou Théâtre du Châtelet à Paris, les Opéras de Marseille, Rennes, Rouen, Saint Etienne, Lille Bordeaux, Nancy, Montpellier, Tours, Caen, Dijon, sans oublier l’Opéra royal de Versailles. A l’étranger, elle chante au Theater an der Wien, au Sadler’s Wells Theater de Londres, au Grand Théâtre de Genève, à l’Opéra de Lausanne etc… Elle apparaît régulièrement aux festivals de Beaune, d’Ambronay, La Roques d’Antéron, La Côte Saint André…

Son vaste répertoire va des grands ouvrages de l’époque baroque aux chefs d’œuvres plus récents : Monteverdi (La Fortuna dan L’Incoronazione di Poppea),  Haëndel (Poppea dans Agrippina, Almirena dans Rinaldo et Cléopatra dans Gulio Cesare), Gluck (Euridice dans Orfeo et Euridice), Mozart (Servilia dans La Clemenza di Tito, Pamina dans Die Zauberflöte) etc…

Elle éprouve bien sûr une affinité particulière pour la musique française : Lully (Mélisse dans Atys, Stenobée dans Bellerophon, Clymène dans Phaeton, Arcabonne dans Amadis), Desmarets  (Bellone dans Vénus et Adonis), Rameau (Iphise dans Dardanus, Mirrine et Memphis dans Les Fêtes de l’Amour et de l’l’Hymen), Destouches  (La Reine dans Callirohé), Messager (rôle titre ou Agathe dans Véronique), Poulenc (La Voix Humaine), Christiné (Denise dans Dédé). Elle est une merveilleuse Mélisande, rôle qu’elle a chanté aussi bien dans la version piano (aux côtés de Alexandre Tharaud, François Leroux et Philippe Cassard) qu’avec orchestre (sous la direction de Juraj Valcuha dans la mise en scène d’Alain Garichot ou dans celle d’Alessandro Talevi au Sadler’s Wells Theater de Londres).

Lors de ces productions, elle  collabore  avec  des chefs aussi illustres que Jean-Yves Ossonce,  William Christie, Christophe Rousset, Emmanuelle Haïm, Hervé Niquet, Rinaldo Alessandrini, Jean Christophe Spinosi, Giuseppe Grazioli, Nicolas Chalvin ou François-Xavier Roth, et des metteurs en scène tels que Fanny Ardant, Vincent Vittoz, Alain Garichot, Robert Fortune, Yannis Kokkos, Jean Liermier, Pierre Constant, Robert Carsen, Pierre André Weitz.

En concert, on peut l’entendre sous la direction de chef tels que, Emmanuel Krivine, Laurent Petitgirard, Pierre Cao, Yan-Pascal Tortelier, Philippe Bernold, Alain Altinoglu ou les regrettés Kurt Masur et Jean Claude Malgoire, avec l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philarmonique de Radio France, le Sinphonia Varsovia….

La musique de chambre et plus particulièrement la mélodie française et le lied occupent une place importante dans sa vie. Elle participe à de nombreux festivals en France ou à l’étranger (Japon, Turquie, Espagne…) où elle retrouve ses partenaires : Olivier Baumont, Philippe Bernold, Alexandre Tharaud, Claire Désert, Emmanuel Stösser, David Selig, Julie Perruche…

Ingrid Perruche a remporté plusieurs prix dont le prix Albert Roussel au Concours international de Marmande et a été nommée « Révélation artiste lyrique de l’année » aux Victoires de la Musique 2005.

Les saisons récentes ont été marqué par des accomplissements notoires : citons le rôle de la duchesse Totoche dans les Chevaliers de la table ronde d’Hervé avec Les Brigands    (Opéras de Bordeaux, Rennes, Angers, Nantes, La Fenice de Venise), la Baronne de Gondremarck dans La Vie Parisienne d’Offenbach (Opéra Grand Avignon) ou Despina dans Cosi fan tutte (Opéra de Marseille)

Sous l’égide du Palazetto Bru Zane – Centre de musique romantique française de Venise, 

elle a incarné avec beaucoup de succès les rôles : - de Dame Marthe dans Faust de Gounod, sous la direction de Christophe Rousset au Théâtre des Champs Elysées,le rôle de Suzanne dans : On demande une femme de chambre de Robert Planquette puis Chanteuse par amour de Paul Henrion  Deux opérettes comiques présentées au Studio Marigny puis dans divers théâtres.

Elle incarnera cette saison Marzelline dans les « Noces de Figaro »  à l’opéra de Toulouse,  les personnages d’ Amarante, Babette et Javotte dans « la fille de Madame Angot » de Lecocq au disque, ainsi qu’au théâtre des Champs Elysées, ainsi que  Fleur de Noblesse dans « Vlan dans l’œil » de Hervé, à l’opéra de Bordeaux.

Mise à jour le : 04/12/2020

Prochaine performance