Jérôme
Varnier

Basse Invité

En savoir plus

Jérôme Varnier entre en 1990 à l’École d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris, puis fait ses débuts à Lyon en 1992 dans Die Zauberflöte (Sarastro) de Mozart. De 1995 à 2000, il est membre de la troupe de l’Opéra de Lyon. Sous la direction de Marc Minkowski, il chante Caronte dans l’Orfeo de Monteverdi, participe à Hippolyte et Aricie à l’Opéra Royal de Versailles et au Festival de Beaune ainsi qu’à Phaëton de Lully pour la réouverture de l’Opéra de Lyon en 1994.

Il se produit à l’Opéra-Comique (Colline de La Bohème, le Duc de Roméo et Juliette, Maitre Subtil de Fortunio et Don Pedro de Béatrice et Bénédict) à Montpellier (le Médecin de Pelléas et Mélisande, Sourine de La Dame de Pique), à Leipzig et à Rennes (Arkel), à Strasbourg (Don Pedro de Béatrice et Bénédict), à Bordeaux (Don Alfonso de Cosi fan tutte, le Commandeur de Don Giovanni et Sénèque de L’Incoronazione di Poppea), à Lisbonne (Bailli dans Werther). Il chante Zareski (Eugène Onéguine) et Pistola (Falstaff), deux productions mises en scène par Peter Stein à l’Opéra de Lyon, Zuniga (Carmen) et Neptune (Hippolyte et Aricie) au Capitole de Toulouse, Colline (La Bohème) à Saint Etienne et à Metz où il interprète également Guido (Françoise de Rimini d’Ambroise Thomas), Joseph (Les Hauts de Hurlevent) au Festival de Radio France et Montpellier, Palémon (Thaïs) à Tours, Banco (Macbeth) et Ramfis (Aida) à l’Auditorium de Dijon ainsi que le Vieillard Hébreux (Samson et Dalila) et Arkel à l’Opéra de Manaus au Brésil, puis avec le Philharmonia Orchestra sous la direction d’Esa-Pekka Salonen, ainsi qu’à l’Opéra de Lyon. Il reprend ce dernier rôle au Théâtre de la Monnaie et y interprète également ceux de Marcel (Les Huguenots), du Spectre (Hamlet) qu’il avait déjà chanté au Theater an der Wien et de Frère Laurent (Roméo et Juliette de Gounod). Il interprète également ce rôle à Tours, en Avignon, à Metz et à Reims et chante également dans la symphonie de Berlioz le rôle de Frère Laurent avec l’ensemble Les Siècles au Bozar de Bruxelles et à la Philharmonie de Paris. A l’Opéra de Paris, il est der Haushofmeister (Capriccio), puis Neptune dans une version de concert d’Hippolyte et Aricie à Bordeaux et à Versailles. A Amsterdam, il chante le rôle de Siroco (L’Etoile) et Marcel (Les Huguenots) à l’Opéra de Nice. Il fait ses débuts à la Scala de Milan dans L’Enfant et les Sortilèges.

Son répertoire s’étend aux compositeurs du XXe siècle comme Milhaud (Le Pauvre Matelot et Christophe Colomb). Il enregistre Le Premier Cercle de Gilbert Amy ainsi que Le Balcon de Peter Eötvös et prend part à des créations contemporaines comme Dédale d’Hugues Dufour ou Jakob Lenz de Wolfgang Rihm. En concert, il se produit notamment dans Pelléas et Mélisande à l’Opéra Comique pour le centenaire de l’œuvre, L’Enfance du Christ à Munich et La Vida Breve de Manuel de Falla au Théâtre Mogador et à Turin.

Durant la saison 2016/2017, il reprend le rôle de Frère Laurent (Roméo et Juliette de Gounod) au Royal Opera House de Muscat et en concert, chante le rôle d’Hérode (L’Enfance du Christ) avec le Scottish Chamber Orchestra sous la direction d’Emmanuel Krivine. On a également pu l’entendre dans la production d’Aïda à l’Opéra de Massy, dans le rôle du Cardinal Brogni (La Juive) à l’Opéra du Rhin ainsi que dans les versions de concert d’Il Ritorno d’Ulysse in Patria sous la direction de René Jacobs (à Bruxelles, au Concertgebouw d’Amsterdam, à Cologne et au Theater an der Wien) et des Troyens avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg. Puis, il aborde le rôle de Méphistophélès à l’Opéra d’Avignon et chante dans une version de concert Arkel avec le Sydney Symphony Orchestra sous la direction de Charles Dutoit.

La saison prochaine, on pourra l’entendre dans Renard de Stravinsky avec l’Ensemble Intercontemporain à la Cité de la Musique. Puis il reprendra le rôle de Méphistophélès (Faust) à l’Opéra de Massy en version de concert ainsi que celui d’Arkel (Pelléas et Mélisande) à l’Opéra de Bordeaux.

Mise à jour le : 24/07/2017

Prochaine performance


Dernière performance