Lea
Desandre

Mezzo-soprano Invité

En savoir plus

Révélation Artiste Lyrique des Victoires de la Musique Classique 2017, lauréate du prix HSBC du Festival d'Aix en Provence et prix jeune soliste des médias francophones publics 2018, la mezzosoprano franco-italienne Lea Desandre fait ses débuts internationaux auprès de William Christie, dans le cadre du prestigieux Jardin des Voix : Alice Tully Hall, Sydney Opera House, Tchaikovsky Concert Hall, KKL Luzern, Philharmonie de Paris.

Après s'être formée vocalement à Paris puis à Venise, auprès de Sara Mingardo, ainsi que 12 années durant en danse classique, elle se fait remarquer dès ses premières prises de rôles : Cosi Fanciulli/Bacri (Dorabella) au Théâtre des Champs Elysées, Giulio Cesare/Handel (Sesto) et Alcina/Handel (Ruggiero) au Shanghai Symphony Hall, Zoroastre/Rameau (Céphise) au Theater an der Wien et Opéra de Versailles, Orfeo/Monteverdi (Messaggiera) au Musikverein Wien, Madrid et Opéra de Bordeaux, Magnificat/Bach à la Seine Musicale.

Elle est invitée à chanter auprès de chefs et musiciens prestigieux tels que William Christie, Sir John Elliot Gardiner, Jordi Savall, Raphaël Pichon, Christophe Rousset, Marc Minkowski, Fabio Biondi, Leonardo Garcia Alarcon ou encore Emmanuelle Haïm ; ainsi que de metteur en scènes renommées : Barrie Kosky, Jan Lauwers, Jean-Yves Ruf, Aurélien Bory, Jean Bellorini.

L'année 2017 marque ses débuts parisiens sur la scène de l'Opéra-Comique dans le rôle-titre d'Alcione/Marais puis au Festival d'Aix en Provence dans Erismena/Cavalli (Flerida). L'automne est quant à lui américain : Dido and Aeneas/Purcell (Dido) au Walt Disney Concert Hall, Orfeo/Monteverdi (Messaggiera) au Harris Theater Chicago et Alice Tully Hall puis une tournée Monteverdienne à Washington puis NY.

En 2018, elle revient à l'Opéra-Comique pour un seul en scène dans un opéra-ballet autour de Rameau/Et in Arcadia Ego. C'est aussi l'année de ses débuts au Osterfestspiele Salzburg ainsi qu'au Salzburger Festspiele dans La Périchole/Offenbach et l'Incoronazione di Poppea/Monteverdi (Valletto et Amore). Enfin, 2018 marque l'entrée de Mozart à son répertoire dans La Clemenza di Tito (Annio) à Prague.

Après une production d'Orphée et Euridice/Gluck (Amore) à l'Opéra-Comique, la saison 2018-19 sera l'occasion d'un retour à Salzburg aux côtés de Cecilia Bartoli pour un concert de Gala, ainsi que dans le rôle-titre de La Morte d'Abel/Caldara puis dans Orphée aux Enfers/Offenbach (Cupidon). Elle sera ponctuée de concerts : Récital Vivaldi avec l'Ensemble Jupiter, Messe en si/Bach et Stravaganza d'Amore dirigés par Raphaël Pichon, Concert Berlioz à l'Auditorium de Radio France et enfin des récitals avec son complice le luthiste Thomas Dunford – Ambronay, Tournée Marocaine, Kilkenny, Salle Cortot, Opéra de Nantes. Lea Desandre - Biographie Révélation Artiste Lyrique des Victoires de la Musique Classique 2017, lauréate du prix HSBC du Festival d'Aix en Provence et prix jeune soliste des médias francophones publics 2018, la mezzosoprano franco-italienne Lea Desandre fait ses débuts internationaux auprès de William Christie, dans le cadre du prestigieux Jardin des Voix : Alice Tully Hall, Sydney Opera House, Tchaikovsky Concert Hall, KKL Luzern, Philharmonie de Paris.

Après s'être formée vocalement à Paris puis à Venise, auprès de Sara Mingardo, ainsi que 12 années durant en danse classique, elle se fait remarquer dès ses premières prises de rôles : Cosi Fanciulli/Bacri (Dorabella) au Théâtre des Champs Elysées, Giulio Cesare/Handel (Sesto) et Alcina/Handel (Ruggiero) au Shanghai Symphony Hall, Zoroastre/Rameau (Céphise) au Theater an der Wien et Opéra de Versailles, Orfeo/Monteverdi (Messaggiera) au Musikverein Wien, Madrid et Opéra de Bordeaux, Magnificat/Bach à la Seine Musicale.

Elle est invitée à chanter auprès de chefs et musiciens prestigieux tels que William Christie, Sir John Elliot Gardiner, Jordi Savall, Raphaël Pichon, Christophe Rousset, Marc Minkowski, Fabio Biondi, Leonardo Garcia Alarcon ou encore Emmanuelle Haïm ; ainsi que de metteur en scènes renommées : Barrie Kosky, Jan Lauwers, Jean-Yves Ruf, Aurélien Bory, Jean Bellorini.

L'année 2017 marque ses débuts parisiens sur la scène de l'Opéra-Comique dans le rôle-titre d'Alcione/Marais puis au Festival d'Aix en Provence dans Erismena/Cavalli (Flerida). L'automne est quant à lui américain : Dido and Aeneas/Purcell (Dido) au Walt Disney Concert Hall, Orfeo/Monteverdi (Messaggiera) au Harris Theater Chicago et Alice Tully Hall puis une tournée Monteverdienne à Washington puis NY.

En 2018, elle revient à l'Opéra-Comique pour un seul en scène dans un opéra-ballet autour de Rameau/Et in Arcadia Ego. C'est aussi l'année de ses débuts au Osterfestspiele Salzburg ainsi qu'au Salzburger Festspiele dans La Périchole/Offenbach et l'Incoronazione di Poppea/Monteverdi (Valletto et Amore). Enfin, 2018 marque l'entrée de Mozart à son répertoire dans La Clemenza di Tito (Annio) à Prague.

Après une production d'Orphée et Euridice/Gluck (Amore) à l'Opéra-Comique, la saison 2018-19 sera l'occasion d'un retour à Salzburg aux côtés de Cecilia Bartoli pour un concert de Gala, ainsi que dans le rôle-titre de La Morte d'Abel/Caldara puis dans Orphée aux Enfers/Offenbach (Cupidon).

Elle sera ponctuée de concerts : Récital Vivaldi avec l'Ensemble Jupiter, Messe en si/Bach et Stravaganza d'Amore dirigés par Raphaël Pichon, Concert Berlioz à l'Auditorium de Radio France et enfin des récitals avec son complice le luthiste Thomas Dunford – Ambronay, Tournée Marocaine, Kilkenny, Salle Cortot, Opéra de Nantes.

Mise à jour le : 09/05/2019

Prochaines performances


Dernières performances