Lucas
Debargue

Piano Invité

En savoir plus

Devenu la révélation du 15e Concours International Tchaïkovski à Moscou en  juillet 2015, Lucas Debargue est aujourd'hui l'un des jeunes pianistes les plus en vue et des demandés dans le monde. Ayant été récompensé « seulement» par un 4e Prix, il fut le seul candidat toutes disciplines confondues, à recevoir le prestigieux Prix de l'Association de la Critique Musicale de Moscou, qui l'a distingué comme le pianiste « dont le talent unique, la liberté créative et la beauté des interprétations ont impressionné le public et la critique ».

Dès le lendemain de cette percée fulgurante, Lucas Debargue fut invité à jouer en solo ainsi qu'avec les meilleurs orchestres dans les salles les plus prestigieuses du monde entier : la Grande Salle du Conservatoire Tchaïkovski et la Salle Tchaïkovski de Moscou, Théâtre Mariinski et Grande Salle de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, la Salle Gaveau, la Philharmonie et le Théâtre des Champs Elysées à Paris, Wigmore Hall et Royal Festival Hall à Londres, « Concertgebouw » d'Amsterdam, « Prinzregententheater » de Munich et la Philharmonie de Berlin, la Philharmonie de Varsovie, le Carnegie Hall de New York, à Stockholm, Seattle, Chicago, Montréal, Toronto, Mexico, Tokyo, Osaka, Beijing, Taipei, Shanghai, Séoul …
Il joue avec des chefs aussi admirés que Valery Gergiev, Mikhaïl Pletnev, Vladimir Jurowsky, Andrey Boreyko, Yutaka Sado, Tugan Sokhiev, Vladimir Spivakov et se produit également en musique de chambre aux côtés de Gidon Kremer, Janine Jansen, Martin Fröst …

Né en 1990, le chemin vers l'art de l'interprétation de Lucas Debargue était tout sauf typique : il commence le piano à l'âge de onze ans mais s'oriente rapidement vers la littérature, cursus qu'il termine à l'Université Diderot Paris 7 avec une licence « Lettres et Arts ». Cependant durant cette période, encore adolescent, il  continue d'étudier lui-même le répertoire de piano.
Cependant ce n'est que n'est que dix ans plus tard, à l'âge de 20 ans, qu'il a décide de concevoir le  piano sous un angle professionnel. Sa rencontre avec la célèbre professeur Rena Shereshevskaya en 2011 jouera un rôle déterminant dans cette décision. Sentant rapidement en lui un talent musical hors norme, elle le prend dans sa classe à l'École Normale de Musique de Paris Alfred Cortot. En 2014, il remporte le 1er Prix au 9ème Concours International de Gaillard (France), avant de devenir l'un des lauréats du 15e Concours Tchaïkovski, qui le propulse sur le devant de la scène internationale. En avril 2016 il termine son cursus à l'École Cortot avec le « Diplôme Supérieur de Concertiste » et le « Prix Spécial Alfred Cortot ». Actuellement il continue à travailler aux côtés de Rena Shereshevskaya en cycle de perfectionnement de la même École.
Interprète d'une grande intégrité et d'une énorme puissance communicative, Lucas Debargue puise l'inspiration pour son interprétation dans la littérature, la peinture, le cinéma, le jazz et développe des interprétations très personnelles dans un répertoire très minutieusement choisi. Bien que le répertoire classique soit central pour sa carrière, il s'intéresse aussi aux compositeurs moins connus comme Nikolai Medtner, Nikolai Roslavets ou Milosz Magin. Il est également compositeur et l'interprète de sa propre musique : son Concertino pour piano percussions et cordes a été crée en juin 2017 à Cesis (Lettonie) avec l'orchestre Kremerata Baltica et en septembre 2017 a lieu la création de son Trio pour violon, violoncelle et piano à la Fondation Louis Vuitton à Paris.

Le label SONY CLASSICAL a déjà publié 3 CD avec ses enregistrements pour  piano solo :  « Scarlatti, Chopin, Liszt, Ravel » (2016); « Bach, Beethoven, Medtner » (2016) et « Schubert & Szymanowski » (2017). En  2017 il a remporté le prestigieux prix allemand « Echo Klassik ».

Un documentaire « Lucas Debargue – Tout à la musique », retraçant le parcours du pianiste depuis son succès au Concours Tchaïkovski, réalisé par Martin Mirabel et produit par Bel Air Media est également sorti en automne 2017.

Mise à jour le : 09/04/2018

Critiques