Maria Luisa
Macellaro la Franca

Piano Invité

En savoir plus

Acclamée par la critique internationale, Maria Luisa Macellaro La Franca est considérée comme l’une des cheffes d’orchestre et pianiste les plus intéressantes de la nouvelle génération. En plus de diriger, Maria Luisa Macellaro La Franca est une pianiste réputée, son répertoire va de la musique ancienne sur instruments anciens, à la musique moderne. Elle commence à étudier le piano, la composition et la direction d'orchestre au Conservatoire V. Bellini de Palerme, où elle obtient son diplôme avec mention en 2000. Elle se spécialise ensuite dans la prestigieuse Zurich Musik Hochschule à Zurich où elle est également diplômée en jazz, composition, musique de chambre et musique ancienne, avec honneurs. Lauréate d'innombrables prix dans des concours de piano nationaux et internationaux (Osimo Coppa Pianisti d'Italia 1996, Grand Prix IBLA 2000 New York, Elsy Mayer Stiftung Zurich 2003), elle entreprend très jeune une carrière qui l'amène à se produire dans divers pays et théâtres tels que Teatro Politeama de Palerme, l'Opéra de Bordeaux, Musée du MAM et Institut de culture italienne de Rio de Janeiro, Synagogue de Berlin et Halle du Conservatoire supérieur de Dusserldorf, Auditorium de Los Andes Mendoza, Halle de la Banco Hipotecario Lujan en Argentine, Grosser Saal Zurich, Théâtre Boccadoro à Lugano, Centre culturel Collado Villalba à Madrid, Grand Théâtre d’Osaka au Japon, Salle présidentielle à Ankara (Turquie).

En tant que compositrice, Maria Luisa Macellaro La Franca a reçu plusieurs prix : pour la Cantate pour la mort de Falcone et Borsellino, elle a reçu le Prix "Envie d'Agir" de la meilleure création musicale en 2009, LABEL IDDAC 2009 du meilleur opéra de théâtre français 2009 et elle a ensuite été nommée ambassadrice de la culture dans le monde 2012 pour l’Italie. Dotée d'un répertoire sans limites artistiques ! Lauréate d'innombrables prix dans des concours de piano nationaux et internationaux (Osimo Coppa Pianisti d'Italia 1996, Grand Prix IBLA 2000 New York, Elsy Mayer Stiftung Zurich 2003), elle entreprend une très jeune carrière qui l'amène à se produire dans divers pays et théâtres tels que Teatro Politeama de Palerme, l'Opéra de Bordeaux, Musée du MAM et Institut de culture italienne de Rio de Janeiro, Synagogue de Berlin et Halle du Conservatoire supérieur de Dusserldorf, Auditorium de Los Andes Mendoza, Halle de la Banco Hipotecario Lujan en Argentine, Grosser Saal Zurich, Théâtre Boccadoro à Lugano, Centre culturel Collado Villalba à Madrid, Grand Théâtre Osaka au Japon, Salle présidentielle à Ankara (Turquie). Pour la composition "Emes Symphonie", elle a reçu le Prix du Conseil général de Gironde, ambassadrice des droits de l'homme IHRO2013, ambassadrice des droits des femmes dans Musique 2014, la Commission internationale des droits de l'homme, IGO en tant qu'ambassadrice de bonne volonté pour la paix et le festival ART Solunto 2016.

Elle est régulièrement invitée dans différents festivals internationaux en tant que pianiste et cheffe d'orchestre : Festival international de harpe de Rio (Brésil), Festival suisse de harpe, Festival d'Arles, Semaine musicale de Bayonne, Estivales en Charente Maritime, Cap Ferrat Festival (France), Armonie d'Autunno (Italie), IBM International Berlin (Allemagne) Maria Luisa Macellaro La Franca vit à Bordeaux où elle a fondé le festival "Autour du piano et de la harpe".

Depuis septembre 2015, Maria Luisa est cheffe principale de l'Orchestre Atelier UNISSON ACME de Bordeaux.

Ses œuvres lyriques originales sont régulièrement interprétées dans les théâtres français et italiens (Casino Bordeaux, Théâtre Jean Vilar Eysines, Bellegrave Pessac, Golden Palermo) et ses pièces de musique de chambre sont interprétées par de grandes personnalités françaises : sa dernière pièce pour violoncelle "Sharade" a été enregistrée, a fait une tournée mondiale du grand violoncelliste français Etienne Peclart et a enregistré avec le label Triton. En février 2015, Maria Luisa a remporté la sélection IBM International, un prix qui lui a permis de diriger le Berliner Sinfonietta dans la synagogue de Berlin. Maria Luisa a enregistré en 2017 pour le Da Vinci Classic Osaka, "Liszt Erard 1852" sur le pianoforte Erard (l'un des titres les plus téléchargés de spotify 2017) et en 2018 un CD avec les Nocturnes de Fauré et Charlotte de Rotschild. En décembre 2017, elle a fait ses débuts au Japon avec un récital sur le répertoire romantique au Grand Front Theatre à Osaka. En avril 2018, elle a fait ses débuts en tant que cheffe d’orchestre à Ankara (Turquie) dirigeant le Baskent Akademik Orkestra. Maria Luisa a également fait ses débuts en juin 2018 avec l'Orchestra Sinfonica Siciliana à la télévision internationale avec un grand succès (2500 personnes sont venues). Lors de la saison 2018 2019, elle a débuté le 27 décembre à Salerno la"Bulgaria Classic Orchestra" pour son concert de Noël, l'Orchestre Sinfonica di Sanremo en mars 2019, avec une première du Concerto pour violon d'Ina Boyle (en collaboration avec la fondation Ina Boyle à Dublin et Razvan Stoica en tant que soliste au violon). En juin 2019, elle a débuté à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Craiova et Pitesti (7 et 13 juin) et le 28 et 29 juin elle a dirigé la French Riviera Orchestra (en version symphonique). Maria Luisa a débuté en novembre en Australie avec l'Orchestre de chambre de Melbourne Le 22 décembre à l'orchestre Philarmonique de Catania , le premier janvier avec l'orchestre de Chambre de Firenze , en février avec l'orchestre Les Virtuoses de Bordeaux.

Le 8 mars 2020, elle fait ses débuts à la tête de l'Orchestre Philharmonique RAI Scarlatti de Naples, prochainement, elle va partir 5 semaines en tournée en Roumanie comme cheffe d'orchestre avec différents orchestres roumains (orchestres philharmoniques de Pitesti, Dinu Li Patti, Moldavian etc).

Mise à jour le : 15/06/2020

Prochaines performances


Dernières performances