Marie-Adeline
Henry

Soprano Invité

En savoir plus

Marie-Adeline Henry commence très tôt l'apprentissage de la musique par le violon, le piano, et la contrebasse. Elle commence le chant à l'âge de 16 ans avant de se perfectionner auprès d'Irène Jarsky, Maryse Castets, puis intègre l'Atelier lyrique de l'Opéra de Paris. Elle y chante les rôles de Fiordiligi (Cosi fan tutte), Female Chorus (The Rape of Lucretia), Helena (A Midsummer Night's Dream). Elle suit les Master Class de Rachel Yakar, Christiane Eda-Pierre, Natalie Dessay, Jose Cura, François Le Roux.
Son répertoire comprend plusieurs rôles mozartiens : ainsi, elle interprète Fiordiligi sous la direction de Jean-Christophe Spinosi à Brest, puis au Capitole de Toulouse, à Nancy et à Toulon, Arminda (La Finta Giardiniera) à Lille et à Dijon, La Contessa (Le Nozze di Figaro) à Massy et Avignon, Vitellia (La Clemenza di Tito) à Montpellier où elle est également Donna Elvira (Don Giovanni), un rôle qu'elle reprend à l'Opéra de Paris et au Festival de Drottningholm. Egalement remarquable dans le répertoire baroque, elle chante Diane (Hippolyte et Aricie) avec le Reisopera de Hollande, Valletto (L'Incoronazione di Poppea) à l'Opéra de Paris et Poppea (Poppea e Nerone, nouvelle orchestration par Philippe Boesmans de l'œuvre de Monteverdi) à Montpellier. Enfin, elle chante le rôle-titre d'Armide de Lully à Nancy puis en version de concert au Festival de Beaune, à la Philharmonie de Paris et au Theater an der Wien. Elle affectionne aussi particulièrement le répertoire contemporain, créant ou incarnant les rôles suivants : Abigail Williams (The Crucible de Robert Ward) au Dicapo Theater de New York, et en Hongrie, la Femme du Forgeron/la Princesse (Faust de Philippe Fénelon) à l'Opéra de Paris, Polissena(Gesualdo) à Zürich. Elle interprète également Eurydice (Orphée et Eurydice) à Rennes, Coryphée (Alceste) et Lisa (La Sonnambula) à l'Opéra de Paris, Micaela (Carmen) à Santiago de Chili, Métella (La Vie Parisienne) à Toulon et en Avignon, Missia Palmieri (Die Lustige Witwe) à Nice, Anna (Nabucco) aux Chorégies d'Orange, Brünnhilde (Siegfried et l'Anneau Maudit) à l'Opéra de Paris et à Saint-Etienne, Mélisande (Pelléas et Mélisande) à Montpellier et à Rennes, the Governess (The Turn of the Screw) à Rennes et au Festival de Spoleto, Branghien (Le Vin Herbé) à Lyon et le rôle-titre de Chérubin de Massenet à Montpellier. Elle aborde le rôle de Tatiana (Eugène Onéguine) à l'Opéra de Rennes avec un grand succès.
Au sein du répertoire de concert, elle chante régulièrement des œuvres contemporaines : Tempo e Tempi de Carter, Quatuor à cordes et voix N°IV de Philippe Fénelon, Die Melancholie et Die Serenaden de Hindemith… Elle se produit également en Oratorio dans la Petite Messe Solennelle de Rossini, le Requiem de Haydn, ou le Lobgesang de Mendelssohn.
La saison dernière, elle interprète le rôle d'Angiola (Proserpine de Saint-Saëns) en concert à Munich ainsi qu'à Versailles. Elle reprend le rôle de Tatiana à Nice, celui de Donna Elvira à à Versailles et chante Micaela à Rennes. En concert, on a également pu l'entendre dans le rôle de Comala dans la cantate éponyme de Gade à Copenhague et à Paris.
Plus récemment, elle chante le rôle de Métella à l'Opéra de Bordeaux, se produit en concert dans un programme d'airs mozartiens avec le Concert d'Astrée au Théâtre des Champs-Elysées et à Bahreïn puis fait ses débuts dans le rôle de Madame Lidoine (Dialogues des Carmélites) au Théâtre Royal de la Monnaie, avant de le reprendre au Teatro Comunale de Bologne.
Après ses débuts dans le rôle de Chrysothemis (Elektra) à l'Opéra de Bordeaux, on pourra l'entendre plus tardivement entre autres dans Orfeo ed Euridice de Gluck en version de concert à l'Opéra de Massy et dans le rôle d'Helena (A Midsummer Night's Dream) à l'Opéra de Montpellier. Par la suite, elle sera Tatiana à l'Opéra de Marseille et abordera le rôle-titre de Jenufa au Théâtre du Capitole de Toulouse.

Mise à jour le : 16/05/2018

Prochaines performances


Dernières performances