Mariella
Devia

Soprano Invité

En savoir plus

Désignée par le public et la critique comme reine du Bel canto, Mariella Devia triomphe depuis plus de quarante ans dans toutes les grandes maisons d’opéra et salles de concert du monde avec sa voix inflexible et ses talents d’interprétation. Elvio Giudici salue “Sa magnifique ligne vocale, son legato, le maintien et le contrôle de sa respiration, la douceur de ses notes hautes, son goût musical, et sa maîtrise du coloratura ».

Beaucoup de ses interprétations sont entrées dans l’Histoire de l’Opéra, et pardessus tout son incarnation de Lucia dans Lucia di Lammermoor, mais aussi Gilda dans Rigoletto, Konstanze dans Die Entführung aus dem Serrail, Donna Anna dans Don Giovanni, Giulietta dans I Capuleti e i Montecchi, Amina dans La sonnambula, Elvira dans I Puritani, Adina dans L’elisir d’amore, Linda dans Linda di Chamounix, Amenaide dans Tancredi, Violetta dans La traviata, et plus récemment la reine des Tudor dans la trilogie de Donizetti et Norma, pour n’en citer que quelques-uns.

En 2016 elle reçoit à Londres le « International Opera Award » prix de la meilleure chanteuse de l’année. Née à Chiusavecchia d’Imperia (Italie) elle apprend aux côtés de Jolanda Magnoni au Conservatorio di Santa Ceciclia de Rome, où elle est diplômée.

En 1973 elle remporte le premier prix lors de la Toti Dal Monte competition à Treviso, où elle fait ses débuts dans le rôle de Lucia. Les années qui suivent, elle fait ses débuts sur la scène des plus prestigieux opéras du monde : en 1979 dans Rigoletto au Metropolitan Opera de New York dans lequel elle est régulièrement invitée depuis des années, en 1981 au Carnegie Hall en Lakmè, en 1984 au Wiener Staatsoper en Gilda, en 1987 à l’Opéra National de Paris en Elvia dans I puritani, en 1988 au Royal Opera House Covent Garden de Londres dans Die Entführung aus dem Serrail.

Ses débuts au Teatro alla Scala sont en 1987 en Giulietta dans I Capuleti e i Montecchi sous le bâton de Riccardo Muti. Depuis lors elle a établi des succès mémorables sur la scène de La Scala : Lodoiska de Cherubini dirigé par Maestro Muti, Die Entführung aus dem Serrail dirigé par Wolfgang Sawallisch, Fiorilla in Il Turco in Italia avec Riccardo Chailly, Tancredi avec Daniele Gatti, La fille du régiment, Beatrice di Tenda, Lucrezia Borgia, Lucia di Lammermoor en 1992 et en 2006 pour sa dernière performance dans ce rôle, Maria Stuarda et La traviata.

Parmi les indénombrables productions inoubliables dans lesquelles elle a chanté, on peut citer le Requiem de Mozart, dirigé par Claudio Abbado avec l’Orchestra Mozart juste créé, La nozze di Teti e Peleo au Rossini Opera Festival de Pesaro sous le bâton de Riccardo Chailly, Adelaide di Borbogna de Rossini au Festival della Valle d’Itria, Lucia di Lammermoor et La traviata au Maggio Musicale Fiorentino (tous deux dirigés par Zubin Mehta), I Puritani avec Richard Bonynge au Teatro Massimo de Palerme, Otello de Rossini au ROH Covent Garden (dirigé par Gabriele Ferro), Adelila de Donizetti et Benvenuto Cellini de Berlioz au Carnegie Hall à New York, Semiramide et Marin Faliero au Teatro La Fenice di Venezia, Beatrice di Tenda au Concertgebouw d’Amsterdam, L’elisir d’amore et Il pirata de Bellini au Liceu de Barcelona, Giovanna d’Arco de Verdi au Teatro Carlo Felice di Genova, ses débuts en Norma, dirigés par Michele Mariotti au Teatro Comunale di Bologna en 2013, le triomphant retour à New York dans Roberto Devereux au Carnegie Hall en 2014.

Sa discographie comprend plusieurs enregistrements CD et DVD. Pour ce qui est des CD : Arie da opere (Bongiovanni), La sonnambula (Nuova Era), Lucia di Lammermoor (Fonè 1996 et Dynamic 2008) Linda di Chamounix (Teldec), Lodoïska (Sony), Cantata per Pio IX e Morte di Didone (Decca), Adelaide di Borgogna (Warner Fonit), I Puritani (Nuova Era), La Traviata (Bongiovanni), Adelia (edizione critica, Ricordi), Petite Messe Solennelle (Fonè), Complete Chamber Songs de Giuseppe Verdi (Stradivarius). Pour ce qui est des DVD : Marin Faliero, Lucia di Lammermoor, Le Fille du régiment, Maria Stuarda et les deux différentes productions de Roberto Devereux récemment enregistrées à Madrid et Genève.

 

Ses derniers succès sont des concerts de gala au Teatrol Real de Madrid, Teatro Massimo à Palerme, Teatro San Carlo à Naples, au Festival Donizetti à Bergame, la Petite Messe Solennelle de Rossini à l’Accademia di Santa Cecilia à Rome, Norma au Teatro La Fenice, Teatro Carlo Felice, Biwako Hall à Shiga, Kawasaki Hall, Nissay Theatre à Tokyo, Teatro Massimo, Teatro Real; Roberto Devereux au Teatro Regio di Parma, Tchaikovsky Hall à Moscow, Teatro Carlo Felice, Teatro Real; Lucrezia Borgia à l’Opera de A Coruña et au Palau de les Arts de Valence.

 

Mise à jour le : 09/12/2019

Prochaine performance


Dernières performances