Matthieu
Martin

Harpe Invité

En savoir plus

Né en 1980, Matthieu Martin se forme au Conservatoire National de Région de Bordeaux, sa ville natale, auprès de Marie-Emmanuelle Allant-Dupuy et Colette Esposito. Durant sa formation, il bénéficie des conseils de Marielle Nordmann, Catherine Michel, Marie-Claire Jamet et Fabrice Pierre (master-class, stages et académies d’été). En 1998, il entre, premier nommé, au Conservatoire National supérieur de Musique de Paris (classe d’Isabelle Moretti et Geneviève Létang-Gintzburger), il obtient un Second prix au Concours international de harpe de Lausanne (2000) et ses Diplômes de Formation Supérieure (D.F.S.) de harpe (2002) et de musique de chambre, en duo avec David Lootvoet à la harpe (2003, classe de Jens McManama et Patrice Petitdidier).

Matthieu Martin participe à l’Orchestre français des jeunes en 1999 et 2001 sous la direction de Jesus Lopez-Cobos puis d’Emmanuel Krivine et y reçoit les conseils de Marie-Pierre Langlamet. Il obtient une bourse de la fondation Meyer (2002) pour l’achat d’un nouvel instrument avec lequel il est admis à l’unanimité en cycle de perfectionnement, auprès d’Isabelle Moretti puis d’Alain Planès. Il obtient également en 2005 un D.F.S. d’improvisation générative mention très bien ( classe de MM. Savouret et Boesch). Il a été admis en 2008 en cycle de perfectionnement au CNSM de Lyon auprès de Fabrice Pierre.

Il se produit en soliste dans les concerti de Haendel, Mozart et les Danses de Debussy avec l’Ensemble Instrumental de la Dordogne, l’Orchestre de Chambre de Gironde, L’Orchestre de Chambre de Novi Sad (Serbie) et l’Orchestre des jeunes de Montréal sous la direction de Louis Lavigueur, et avec l’Orchestre des lauréats du Conservatoire de Paris dans le Concerto de Boieldieu sous la direction de Juraj Valcuha.

Il a été amené à jouer avec de nombreux artistes parmi lesquels Sabine Raynaud, Jérémie Fèvre, Olivier Nowak, Alexis Kossenko, Christine Laizé, Lise Berthaud, Emilie Belaud, Gauthier Capuçon… s’est produit en récital avec la soprano Nathalie Gaudefroy ainsi qu’avec l’ensemble vocal « Les solistes de Lyon » et participe en récital ou en musique de chambre à de nombreux festivals (Musique d’été à Epernay, Printemps de Deauville, Nuits Catalanes de Perpignan, Festival de Villers-sur-mer, Musique en Fronsadais…). Ses activités d’improvisateur l’ont amené à se produire aux Instants Chavirés à Montreuil, à la Fenêtre à Paris, à la Maroquinerie à Paris, au centre Georges Pompidou, à collaborer avec la chorégraphe Déborah Pairetti et à réaliser un spectacle de théâtre instrumental mis en scène par Jean-François Mariotti au Théâtre des Déchargeurs à Paris. Il est invité par le quatuor de saxophones Axone à se produire au Pays-Bas et le par claveciniste Laurent Teycheney à Tokyo afin de créer et enregistrer plusieurs pièces de musique contemporaine nippone. Parmi ses concerts passés on peut noter le Concerto de Ginastera, les Danses de Debussy, l’Introduction et Allegro de Ravel, Quatre chants Op.17 de Brahms, la Suite liturgique de Jolivet, Es ist ein Gesang in meiner Sommer gefallen de Poos au CNSM de Lyon.

Outre ses activités de soliste, il est régulièrement amené à travailler au sein des plus grands orchestres français et étrangers : Orchestre Philharmonique de Radio-France, Ensemble Orchestral de Paris, Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Orchestre Symphonique de Tours, Orchestre National de Lorraine, Orchestre Régional de Basse-Normandie, Orchestre Lamoureux, Orchestre du Capitole de Toulouse, Orchestre National Bordeaux Aquitaine, Orchestre de l’Opéra de Lyon, Bilbao Orkestra Sinfonikoa, Orchetra Sinfonica Nazionale della RAI, sous la direction de chefs tels que Myun Whun Chung, John Nelson, Lawrence Forster, Sir Neville Marriner, Mark Foster, Paul Connely, Jonathan Stockhammer, Yann-Pascal Tortelier, Yutaka Sado, Jean-Yves Ossonce, Scott Sandmeier, Juanjo Mena, Kristjan Järvi, Kirill Karabits, Juraj Valcuha…

Mise à jour le : 27/11/2017