Michèle
Losier

Mezzo-soprano Invité

En savoir plus

Acclamée par la critique, la mezzo-soprano Michèle Losier s’est distinguée sur les scènes les plus prestigieuses du monde, notamment le Royal Opera House - Covent Garden, le Metropolitan Opera, l’Opéra de Paris, le Teatro Real de Madrid, l’Opéra national de Vienne, l’Opéra national néerlandais à Amsterdam et Gran Teatre del Liceu à Barcelone. Michèle Losier a commencé la saison en cours avec des concerts de Das Lied von der Erde à Montréal sous la direction de Yannick Nézét-Séguin. Elle est récemment apparue dans le rôle de Siebel dans Faust à Paris, où elle reviendra plus tard pour chanter Sesto dans La Clemenza di Tito. La mezzo apparaîtra également à l’Opéra national de Vienne dans le rôle de Carmen.

Michèle Losier a commencé la saison 2019/20 avec son rôle et ses débuts à la maison dans le rôle-titre de Carmen à l’Opéra royal du Danemark à Copenhague, après quoi elle a fait sa première apparition à l’Opéra national de Bavière à Munich dans le rôle de Nicklausse dans Les Contes d’Hoffman et à l’Opéra d’État de Berlin dans le rôle d’Octavian dans la nouvelle production de Der Rosenkavalier, dirigée par Zubin Mehta. Elle s’est également produite au Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles dans le rôle de Nicklausse. Au cours de la saison 2018/19, la mezzo a fait ses débuts au Teatro alla Scala de Milan, chantant son premier Idamante dans Idomeneo, a fait ses débuts en Ascagne dans Les Troyens à l’Opéra de Paris et a fait ses débuts dans le rôle et à la maison de Giovanna Seymour dans Anna Bolena à l’Opéra National de Bordeaux. Sur la plate-forme de concert, Michèle Losier qui a chanté Le Poème de l’amour et de la mer de Chausson avec l’Orchestre Symphonique de Tolède, s’est produit avec l’Orchestre Métropolitain dans Le Château de Barbe-Bleue sous la direction de Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre de Philadelphie chantant le Requiem de Mozart, et a donné des récitals à Montréal et à Bruxelles.

Au cours de la saison 2017/18, Michèle Losier a fait ses débuts dans le rôle et dans la maison d’Angelina dans La Cenerentola à l’Opéra de Lyon. Elle a également chanté la Symphonie 9 de Beethoven avec l’Orchestre Métropolitain à Montréal et est revenue à l’Opéra de Paris dans le rôle de Dorabella dans Così fan tutte, Ascanio dans Benvenuto Cellini et sa première Conception dans L’Heure espagnole. Au cours de la saison 2016/17, Michèle Losier a fait ses débuts au Festival de Glyndebourne, chantant ses premières représentations d’Annio dans La Clemenza di Tito. Elle a également fait ses débuts à l’Opéra de Paris dans le rôle de Dorabella, a chanté Marguerite dans une version de concert de La Damnation de Faust avec le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra et a joué dans des concerts de L’Enfant et les sortilèges avec le Seattle Symphony.

Au cours de la saison 2015/16, Michèle Losier a chanté Mercedes dans Carmen au Royal Opera House, Covent Garden, Béatrice dans Béatrice et Bénédict de Berlioz au Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles, et Roméo et Juliette au Barbican avec le BBC Symphony Orchestra sous Sir Andrew Davis. Elle s’est également produite à Montréal pour chanter Brahms en concert à la salle Bourgie et Shéhérazade de Ravel avec l’Orchestre métropolitain de Montréal. À l’été 2015, Michèle Losier a participé au Festival Virée Classique avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, où elle a interprété le rôle-titre de Carmen sous la baguette de Kent Nagano. Elle s’est également produite au Festival d’Opéra de Québec avec les Violons du Roy et au Festival International de Lanaudière, où elle a chanté dans la Missa Solemnis de Beethoven avec Maestro Nagano et dans Der Rose Pilgerfahrt de Schumann avec Jean-Marie Zeitouni.

Les temps forts des dernières saisons incluent Siebel dans Faust à Covent Garden et au Metropolitan Opera, Ascanio dans Benvenuto Cellini au Dutch National Opera, le rôle-titre dans Médée au Théâtre des Champs-Élysées et à l’Opéra de Lille, Prince Charmant dans Cendrillon au Gran Teatre del Liceu et l’Opéra-Comique, Nicklausse et la Muse dans Les Contes d’Hoffmann à Barcelone et en concert à la Salle Pleyel à Paris, Phœbe dans Castor et Pollux au Théâtre des Champs-Élysées et à l’Opéra-Comique, Sesto dans La Clemenza di Tito à l’Opéra national de Vienne et au Théâtre Royal de la Monnaie, et Dorabella dans Così fan tutte à Covent Garden, au Théâtre des Champs-Élysées et au Festival de Salzbourg. Michèle Losier a également chanté Charlotte dans Werther avec Opera Australia et l’Opéra de Montréal, Cherubino dans Le Nozze di Figaro au San Francisco Opera et au Washington National Opera, et Ruggiero dans Alcina de Haendel en concert avec Marc Minkowski et Les Musiciens du Louvre.

Ancienne élève de l’Université McGill, Michèle Losier a également été membre du programme Merola de l’Opéra de San Francisco, de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal et du Juilliard Opera Center de New York. Sa réussite aux auditions du Metropolitan Opera en 2005 l’amène à faire ses débuts à la maison en 2007 dans le rôle de Diane dans Iphigénie en Tauride sous la direction de Louis Langrée. Son succès au Concours International Reine Elisabeth de Belgique en 2008 lui vaut une tournée de récitals en Europe et un enregistrement des Chansons d’Henri Duparc avec le pianiste Daniel Blumenthal, sorti en avril 2009 sur le label Fuga Libera.

Mise à jour le : 31/01/2022

Prochaines performances


Dernières performances