Nathalie
Stutzmann

Direction artistique , Contralto Invité

En savoir plus

Artiste associée de l’Opéra National de Bordeaux pour la saison 2016-2017

Nathalie Stutzmann compte parmi les personnalités musicales les plus marquantes de notre époque : l’une des rares authentiques voix de contralto mais également l’une des grandes révélations de ces dernières années en tant que chef d’orchestre.

Elle est en contrat exclusif avec Warner Classics/Erato pour ses deux fonctions. Sa première réalisation pour ce label, Heros from the Shadows arias de Haendel (automne 2014) a reçu les éloges de la critique (Diapason d’or, CD du mois du Times, Melomano de Oro). En 2015, Nathalie Stutzmann a été nommée Artiste associée de l’Orchestre Symphonique d’Etat de Sao Paulo. Elle débute la saison 2016-2017 cette nouvelle collaboration pour trois ans célébrant son talent de contralto et de chef.

Nathalie Stutzmann se produit régulièrement avec les plus grands chefs et orchestres.

Particulièrement appréciée pour ses interprétations de Mahler, elle a chanté la Symphonie n°3 de Mahler (Festival de Verbier dir. Michael Tilson-Thomas, Berliner Philharmoniker dir. Sir Simon Rattle, Frankfurt Radio Symphony dir. Andrés Orozco-Estrada Orchestra Sinfonica del estado de Sao Paulo dir. Marin Alsop), les Rückert-Lieder et Symphonie n°2 de Mahler (National Symphony Orchestra Washington/ Christoph Eschenbach), Des Knaben Wunderhorn (Danish National Orchestra dir. Petrenko) mais aussi les Wesendonck Lieder de Wagner (Orchestre de chambre de Paris  dir. William Boyd) ou L’Enfant et les sortilèges de Ravel  (Orchestre Philharmonique de Radio France dir. Mikko Franck). Nathalie Stutzmann a été Artiste associée de l’Orchestre de chambre de Paris  et artiste en résidence pour le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra pour la saison 2015-2016.

En récital, elle se produit partout dans le monde avec la pianiste suédoise Inger Södergren avec laquelle elle a enregistrée plusieurs cycles de Schubert, Schumann, Brahms, Poulenc et Chausson entre autres. Récemment, elle s’est produite dans les Nieuwe Kerk Den Haag, St George’s Hall Liverpool, Concertgebouw et Muziekgebouw d’Amsterdam, la Monnaie de Bruxelles, Foundation Gulbenkian de Lisbonne et en tournée au Japon à l’occasion de la publication de son CD des trois cycles de Schubert (Warner Erato. En récital, elle se produira lors de la saison 2016-17 dans les Auditori de Girona (Espagne), Concertgebouw Amsterdam, Concert Hall de Stockholm, Hochschule fur Musik de Detmold (Allemagne) mais aussi à Monte-Carlo et au Japon.

Musicienne accomplie, Nathalie Stutzmann a débuté très jeune l’étude du piano puis du basson avant de se former à la musique de chambre et à la direction. Initiée à la voix par sa mère, la soprano Christiane Stutzmann, elle se forme ensuite à l’Ecole d’art lyrique de l’Opéra de Paris et étudie particulièrement le Lied avec Hans Hotter.

En parallèle de ses concerts en qualité d’interprète, elle consacre une part très importante  de son travail à son ensemble de chambre Orfeo 55, créé en 2009, en résidence à l’Arsenal de Metz. Elle a notamment interprété son programme Haendel Heroes from the Shadows avec Orfeo 55 lors d’une tournée européenne (Wigmore Hall de Londres, Monte-Carlo, Victoria Hall de Genève) en plus des concerts dans les Festival Bach de Lausanne, Rencontres musicales d’Evian ou le Festival de Sablé.

Elle a également été invitée à diriger pour la première fois les Orchestres Philharmoniques de Rotterdam et de Londres ainsi que le National Symphonic Orchestra Washington. Elle a été la première femme à diriger la Orquesta Sinfonica de Castilla y Leon (Valladolid) pour la 4e symphonie de Mahler (2014). Elle a dirigé son premier opéra L’Elisir d’amore de Donizetti à l’Opéra de Monte-Carlo (fév. 2014) et il y dirigera Tannhäuser (2017).

Parmi ses récents enregistrements avec Orfeo 55 se trouvent Prima Donna consacré au répertoire pour contralto de Vivaldi et Une Cantate imaginaire disque dédié à Bach.

Natalie Stutzmann est Chevalier de l’Ordre national du mérite et Officier des arts et lettres depuis 2015.

Ses projets pour la saison 2016-2017, comprennent comme interprète la Symphonie n°2 de Mahler (National Symphony Orchestra Washington dir. Christoph Eschenbach) et à l’Opéra National de Bordeaux un récital de mélodies françaises (janvier 2017). Comme chef, Nathalie Stutzmann dirigera l’ONBA dans un programme Brahms (mars 2017).

Mise à jour le : 23/09/2016

MEDIA

Prochaines performances


Dernières performances