Daniel
Barenboim

Piano Invité

En savoir plus

Daniel Barenboim est né à Buenos Aires en  1942. Il a reçu ses premières leçons de piano de sa mère à cinq ans. Plus tard, il a étudié  avec son père, qui restera son seul professeur  de piano. À l’âge de 7 ans, il donne son premier concert public, à Buenos Aires. En 1952, lui et ses parents emménagent en Israël. À l’âge de 11 ans, il participe aux classes de direction d’orchestre d’Igor Markevich à Salzbourg. En 1955 et 1956, il étudie l’harmonie et la composition avec Nadia Boulanger

à Paris. À 10 ans, il fait ses débuts internationaux de pianiste soliste à Vienne et à Rome. Suivent des concerts à Paris (1955), Londres (1956) et New York (1957), où il joue avec Leopold Stokowski. Depuis, il se produit régulièrement en Europe et aux États-Unis, mais aussi en Amérique du Sud, en Australie et en Extrême-Orient. En 1954, Daniel Barenboim commence à enregistrer en tant que pianiste. Dans les années 60, il grave les concertos de Beethoven avec Otto Klemperer, les concertos de Brahms avec John Barbirolli et les concertos de Mozart avec l’English Chamber Orchestra, qu’il

dirige depuis le clavier. Depuis ses débuts de chef d’orchestre, en 1967 à Londres avec le Philharmonia Orchestra, Daniel Barenboim a été sollicité par les plus grandes formations à travers le monde. Entre 1975 et 1989, il est chef principal de l’Orchestre de Paris, où il dirige régulièrement des œuvres contemporaines. Daniel Barenboim a fait ses débuts à l’opéra au Festival d’Édimbourg 1973 avec Don Giovanni de Mozart. En 1981, il dirige pour la première fois au Festival de Bayreuth,

où il reviendra chaque été pendant dix-huit ans, s’y produisant dans Tristan und Isolde, Der Ring des Nibelungen, Parsifal et Die Meistersinger von Nürnberg. De 1991 à 2006, Daniel Barenboim est directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Chicago. En 2006, les musiciens de l’orchestre le nomment chef honoraire à vie. Depuis 1992, il est directeur musical général de la Staatsoper

Unter den Linden, où il est également directeur artistique de 1992 à 2002. En 2000, la Staatskapelle de Berlin le nomme chef principal à vie. À l’opéra comme au concert, Daniel Barenboim et la Staatskapelle de Berlin se sont constitué un vaste répertoire composé de cycles symphoniques complets.

Parallèlement au grand répertoire classique et romantique, Daniel Barenboim continue de se consacrer à la musique contemporaine. À l’ouverture de la saison 2007/2008, Daniel Barenboim initie une collaboration étroite avec le Teatro alla Scala de Milan où il dirige des opéras et des concerts. Entre 2011 et 2014, il est directeur musical du prestigieux établissement. En 1999, Daniel Barenboim

fonde, avec l’intellectuel palestinien Edward Said, le West-Eastern Divan Orchestra, qui rassemble de jeunes musiciens d’Israël et de pays arabes chaque été. Depuis, le West-Eastern Divan Orchestra a acquis une grande notoriété et se produit dans de nombreux centres musicaux en Europe et dans le monde.

Depuis 2015, de jeunes musiciens de talent issus principalement du Proche-Orient travaillent également à l’Académie Barenboim-Said à Berlin, une autre initiative due à Daniel Barenboim.

À partir de l’automne 2016 démarre un cursus pour bacheliers d’une durée de quatre ans et pouvant accueillir jusqu’à 90 étudiants au sein cette Haute École de musique et sciences humaines, dans l’ancien bâtiment désormais rénové et aménagé des ateliers du Staatsoper de Berlin.Dans le même bâtiment que l’Académie Barenboim-Said est également abritée la Salle Pierre Boulez, conçue par Frank Gehry et inaugurée en mars 2017.

Daniel Barenboim a reçu de nombreux prix internationaux et publié plusieurs livres.

Mise à jour le : 27/04/2017

Prochaine performance


Dernière performance