Aller au contenu principal
Paolo Olmi
Paolo Olmi
Direction musicale

Paolo Olmi

Invité
Mise à jour le : 28/02/2023

Biographie

Elève du grand Franco Ferrara pour la direction d’orchestre, Paolo Olmi se perfectionne auprès de Massimo Pradella qui le guide dans la recherche d’un geste à la fois clair et expressif.

Il a dirigé des opéras et des concerts dans les plus grands théâtres et orchestres du monde entier (de Tokyo à Londres, Berlin, Paris, Chicago, Madrid, Lisbonne, Venise, Rome, Milan, Barcelone, Pékin, Shanghai, Toronto). Il a dirigé presque tous les titres de Verdi, les opéras de Puccini, ceux de Mozart, Donizetti, Giordano ; tous les grands opéras et titres de l’histoire de la musique, y compris les contemporains. Au cours de sa carrière de plus de 30 ans, il a dirigé de grands solistes tels que Gazzelloni, Accardo, Ughi, Maria Tipo et Weissemberg, pour n’en citer que quelques-uns, et de grands chanteurs tels que Angela Georghiu, Ruggero Raimondi, Maria Guleghina, Alfredo Kraus, et bien d’autres qui ont marqué l’histoire de l’opéra au cours des 40 dernières années. Son Guillaume Tell de 1989 à Paris lui a valu le Grand Prix de la Critique française, en compagnie du metteur en scène Pier Luigi Pizzi, pour la meilleure interprétation d’opéra de cette année-là.

Il a dirigé à Covent Garden, à l’Opéra national de Paris, au Lyric Opera of Chicago, au Deutche Oper de Berlin, au Staatstheater de Munich, à l’Opéra national de Lyon, à Strasbourg, à Amsterdam, à Tokyo, à Santa Cecilia, au Maggio Musicale Fiorentino. Paolo Olmi a été le premier chef d’orchestre italien en Chine et a porté l’opéra et la musique italienne dans le monde entier : de l’Inde au Liban, d’Oman à Cuba.

Animateur de la vie musicale nationale et internationale depuis son plus jeune âge, il est connu du grand public pour ses nombreuses apparitions télévisées, dont le Concert diffusé Mondovisione à l’occasion du 20e anniversaire du pontificat de Jean-Paul II. Depuis quelques années, il se consacre aux Concerts de Noël et de Pâques organisés en Terre Sainte, en collaboration avec le Gouvernement d’Israël, l’Autorité Nationale Palestinienne, la RAI et Mibact. En ces occasions, il travaille avec passion son Orchestre européen des jeunes musiciens, dans lequel il sélectionne chaque année des jeunes du monde entier, animés par l’enthousiasme, les capacités et la bravoure. Agés de 17 à 35 ans, ces instrumentistes viennent d’Israël et de Palestine, de Russie et d’Ukraine, de Chine, des États-Unis et d’Amérique du Sud. De cette recherche de jeunes musiciens sont nés de nombreux talents : Roman Kim, Yury Revich, Jonathan Roozeman, Francesca Dego et Kian Soltani sont quelques-uns des sommets d’excellence aujourd’hui présents dans le monde entier. Paolo Olmi cherche à contribuer au dialogue entre les peuples et les religions, dans la recherche de la paix. De nombreux gouvernements (de Chine, du Kazakhstan, du Canada, d’Israël et de Palestine) collaborent à ses projets musicaux.

Paolo Olmi et l’YMEO ont été, en janvier 2017, les premiers musiciens occidentaux à se produire en Iran après 50 ans et que, par la suite, pour la première fois, des instrumentistes iraniens ont participé au Stabat Mater de Rossini lors du concert de Pâques à Ravenne, qui s’est déroulé dans une église consacrée. Commendatore de la République italienne à 42 ans seulement, Paul Harris du Rotary Club et Melvin Jones du Lions Club, Paolo Olmi se consacre depuis de nombreuses années, dans ses moments de loisir, à des initiatives de collecte de fonds au profit d’importantes institutions italiennes et étrangères qui ont besoin d’aide : parmi celles-ci, citons le Caritas Baby Hospital de Bethléem.

Paolo Olmi a été chef principal et consultant artistique de l’Orchestra di Roma della Rai de 1990 à 1993, directeur musical et consultant artistique de l’Opéra National de Nancy et de Lorraine de 2006 à 2011 et depuis 2002, seul Italien, il est professeur invité à la Guildhall School for Music and Drama de Londres, et depuis 2018 à l’Académie d’Opéra de l’Université de Pékin. Son activité à Londres, centrée sur la diffusion de l’opéra italien, lui a valu au Guildhall, en 2012, le Queen’s Prize. En 2018, la tournée de Paolo Olmi à Oman, avec les ensembles du Teatro dell’Opera di Roma engagés dans une production de Pagliacci mise en scène par Franco Zeffirelli, a été un grand succès. 

Parmi ses récents engagements, citons des représentations à l’Opéra de Hong Kong avec Turandot et Rigoletto, et un retour au New National Theatre de Tokyo avec Così fan tutte de Mozart. Les récents concerts de Noël en Italie et en Terre Sainte, enregistrés par Rai 5, ont remporté un grand succès auprès des téléspectateurs et seront diffusés en DVD.