Romain
Dayez

Baryton Invité

En savoir plus

Après une licence en chant lyrique au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Marcel Vanaud, le baryton belge intègre celle d’Alain Buet au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dont il est diplômé en 2015.

Approchant initialement le chant par la musique ancienne et baroque, il bénéficie de conseils de grands maîtres tels que Howard Crook, Peter Kooij, Claire Lefilliâtre, Vincent Dumestre, Jean-Claude Malgoire. Il chante en soliste dans plus d’une centaine de productions sous la direction de Philippe Pierlot, Paul Agnew, Lionel Sow, Michel Piquemal, avec des ensembles tels que Le Banquet Céleste, le Concerto Soave, Ausonia, Doulce Mémoire, à l’Arsenal de Metz, Saint-Eustache, Notre-Dame de Paris, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles ou encore à la Cathédrale de Bruxelles dont il est l’invité régulier. Il se produit dans de nombreux festivals de musique ancienne comme Mars en Baroque, La Chaise-Dieu, Sablé, Utrecht, Ambronay, Namur, Brême. Dans le répertoire opératique et plus tardif, Romain Dayez reçoit les précieux conseils de Nadine Denize, Marcel Vanaud ou Janine Reiss, et incarne une quarantaine de rôles sous la baguette de Marc Minkowski (Musiciens du Louvre), Lucas Macias Navarro (Orchestre de Paris), Samuel Jean (Orchestre Régional Avignon Provence), Pierre Dumoussaud (Orchestre National des Pays de la Loire), Paul Daniel (Orchestre national de Bordeaux), Arie Van Beek (Les Frivolités Parisiennes), David Reiland (Orchestre national de Metz), Amaury du Closel etc. Il chante dans de nombreuses maisons comme l’Opéra de Wallonie, de Metz, Tours, Nantes, Angers, Reims, Rouen, Palerme, Bordeaux, Montpellier, au Théâtre de l’Athénée, au Théâtre National de Marseille, la Philharmonie de Paris ou encore au Théâtre Impérial de Compiègne, dont il est artiste résident depuis septembre 2019.

Il est l’invité d’événements tels que la Nuit de la Voix 2019 de la Fondation Orange ou la 27ème cérémonie des Victoires de la Musique Classique (2020). Il travaille avec des metteurs en scène comme Paul-Emile Fourny, Emmanuelle Cordoliani, Florent Siaud, Laurent Pelly ou, prochainement, Michel Fau et Jean-François Sivadier. Il collabore avec de nombreuses compagnies comme Les Frivolités Parisiennes, Les Brigands, La Chambre aux Échos, Miroirs étendus, le collectif Io, Opéra Nomade, ou encore l’organisme du Palazzetto Bru Zane. En comédie musicale ou cabaret, il chante au Théâtre du Châtelet, aux Folies Bergère, au Bal Blomet, au Palais des Congrès de Paris, au Comédia, à Forest National ou dans les Zéniths de France avec la tournée des Misérables. Le soliste s’intéresse de près à la musique de chambre et se produit avec des pianistes comme Jeff Cohen, Cyrille Lehn, Paul Beynet, ou des organistes comme Jean Guillou et Xavier Deprez. Il donne des récitals au Théâtre Marigny, au Petit Palais, aux Invalides, au Ritz, à la Salle Gaveau, à l’Auditorium du Louvre, et est l’invité des Festivals de Radio France, de Musiq3, de Flandres, de Wallonie, de Rocamadour, d’Avignon, de Deauville (pour lequel il conçoit un concert-lecture avec l’écrivain Benoît Duteurtre), des Nuits Musicales de Seneffe, du Bergen International Festival (Norvège). Il aborde régulièrement la musique contemporaine (une trentaine de créations mondiales, dont douze opéras) et a eu la chance de travailler avec des compositeurs comme Kaija Saariaho, Guillaume Connesson, Graciane Finzi, Michel Lysight, Philippe Boesmans, Jacques Leduc, et des ensembles comme Musiques Nouvelles, le Secession Orchestra, Sturm und Klang, et des chefs tels que Jean-Philippe Wurtz, Tito Ceccherini, John Rutter, Catherine Simonpietri.

Dans le cadre des projets crossover, il collabore avec les plasticiens Ayoung Kim, Tal Isaac Haddad, Xavier Veilhan, Jacques Perconte, Caroline Chariot-Dayez, avec les réalisateurs Renaud de Putter, Victor Toussaint, avec l’Orchestre National de Jazz (auditorium de Radio France), avec les chanteurs Mélanie de Biasio (jazz), Gaël Faye (rap), Sara Hamidi (chant iranien) et Hélène Delavault (cabaret) avec laquelle il travaille en duo depuis trois ans. Il participe à diverses manifestations pluriartistiques dans des lieux comme l’Opéra de Paris (Palais Garnier), le Palais de Tokyo, la Cité de la Musique, ou le Lynch Theater à New York, ou dans le cadre de la Biennale de Venise, des Nuits du Botanique, des Nocturnes du Louvre ou de la Nuit des Musées. Avec Le Rapt Invisible, projet exclusivement dédié à la musique contemporaine sacrée qu’il a fondé et dont il est directeur artistique, il signe sept créations dont quatre ballets.

Dans les mois à venir, il fera une nouvelle fois la part belle aux musiques contemporaines : Les Bains Macabres de Guillaume Connesson au Théâtre Impérial de Compiègne et au Théâtre de l’Athénée, L’Odyssée de Jules Matton à l’Opéra de Rennes et à Quimper, et La Passion de Simone de Kaija Saariaho à Helsinki. Il participera également à la production de Roméo et Juliette de Gounod à l’Opéra National de Bordeaux sous la direction de Paul Daniel. La saison prochaine, il prendra part à deux créations ; l’une avec le Concert Spirituel et Hervé Niquet au Théâtre Impérial de Compiègne et à l’Opéra de Massy, l’autre avec les Frivolités Parisiennes au TIC également. Il sera également à l’Opéra Royal de Wallonie, à l’Opéra de Massy, Vichy, Bordeaux, à la Seine Musicale, au Théâtre du Châtelet et à la Philharmonie de Paris.

Mise à jour le : 18/06/2020

Prochaine performance


Dernières performances