Aller au contenu principal
conférence de presse "scène ensemble" du 7 septembre 2020
conférence de presse "scène ensemble" du 7 septembre 2020
Actualités

Scène ensemble, le collectif des 6 scènes labellisées de la métropole

10/09/2020

Scène ensemble

LE COLLECTIF DES 6 SCENES LABELLISÉES DE LA METROPOLE

En cette rentrée 2020 si particulière pour les acteurs culturels, à l’occasion d’une conférence de presse le 7 septembre, les 6 scènes de Bordeaux Métropole labellisées par le Ministère de la Culture actent une union de longue date et lancent le collectif Scènes Ensemble. Une intention forte, celles de partager plus que jamais expériences et moyens pour continuer d’offrir au public de grandes émotions. Si l’idée est née bien avant la crise sanitaire entre les 6 structures, elle prend aujourd’hui d’autant plus de sens, face à la nécessité de défendre d’une seule et même voix le spectacle vivant, bien public indispensable au vivre ensemble.

 

SCENES ENSEMBLE : LA GENESE DU PROJET

L’idée a émergé il y a plusieurs années. Les 6 structures étaient déjà régulièrement en lien à travers différentes formes de partenariats, ou autour de projets de diffusion, de production, ou d’accompagnement d’artistes ou de compagnies. Complémentaires de par leur programmation, unies par des interrogations communes, elles constituent un ensemble de rouages connectés à proposer de concert une scène variée et accessible à tous les publics bordelais, loin de toute concurrence.

Au fil du temps, il a paru comme essentiel de concrétiser ces relations évidentes qui les unissent. En décembre 2019, Carré-Colonnes obtenait son label Scène nationale, le Glob devenait Scène Conventionnée :

« Nous avions de plus en plus de points communs : le moment était venu, une première rencontre dédiée fut organisée entre nos 6 structures».

Les objectifs du collectif naissant sont alors multiples : souvent interpellées sur les mêmes problématiques par leurs partenaires, les 6 structures décident de croiser leurs singularités, mais aussi de réfléchir à une parole commune au service des politiques publiques territoriales de la culture.

Cette réflexion devait se formaliser par des projets de coopérations à l’échelle du territoire métropolitain : le lancement officiel de ce collectif et cette communication commune de rentrée en sont le premier acte.

Objectif est donné d’aller encore plus loin. Des chantiers importants attendent les 6 structures sur la question de l’accompagnement des artistes mais aussi des sujets comme la production, la diffusion, l’émergence, ou encore la circulation. La question des publics en termes de démocratisation des oeuvres ou des droits culturels est aussi au coeur des réflexions menées collectivement.

Si l’idée est née avant la crise sanitaire, sa nécessité est apparue d’autant plus forte lors du confinement ayant contraint l’ensemble des salles de spectacle à la fermeture. Comment répondre à des questions qui ne s’étaient jamais posées jusque-là ? Faire face collectivement à la mise à mal de tout un secteur, et partager l’ensemble des ressources et documents à disposition de chacun était une évidence.

« Des échanges réguliers ont permis de croiser les points de vue, mais aussi de se soutenir, et d’apporter ensemble des premiers éléments de réponses face à une situation sans précédent. Ensemble, les scènes sont plus fortes »

Cette communication collective est un symbole, mais aussi un message adressé au public en cette rentrée si particulière : « Scènes Ensemble » souhaite encourager les citoyens à de nouveau rencontrer les œuvres, et les artistes. Et à assurer que tout est mis en place pour garantir un accueil sécurisé dans chaque salle de spectacles, que ce soit pour les spectateurs mais aussi les personnels, techniciens et artistes.

Le collectif formalise en cette rentrée une union déjà bien engagée dans les faits depuis plusieurs années, mais ne se veut pas un « club fermé ». Au contraire, conscient que les horizons sont incertains pour de nombreux opérateurs culturels, le collectif Scènes Ensemble ouvre ses portes à de plus larges échanges avec l’ensemble des acteurs du spectacle vivant de la Métropole bordelaise.

 

JOUER COLLECTIF :
UN MESSAGE DU COEUR DES SCENES DE SPECTACLES A LEUR PUBLIC, UNE PUBLICATION DE SOUTIEN AU SPECTACLE VIVANT, ESSENTIEL AU VIVRE ENSEMBLE.

PUBLIC

« Tous, nous défendons un service public de la Culture pour l’intérêt général. »

Ce service répond à un droit fondamental : celui de s’épanouir, de se divertir, d’apprendre, de progresser, de faire communauté et humanité ensemble. Et ce service est public, car nous l’adaptons à tous, pour tous, en respectant les valeurs essentielles que sont la liberté, l’égalité, la parité et la diversité.

 

ARTISTE

« Tous, nous donnons une place spéciale aux artistes. »

Ouverte, visionnaire, sensible ou décalée : leur façon de voir et d’appréhender le monde nous semble essentielle pour dessiner de nouvelles perspectives et ouvrir nos horizons. Parfois artistes (Marc Minkowski à l’Opéra, Catherine Marnas au TnBA, Monique Garcia au Glob Théâtre), tous, directeurs et directrices de théâtres, nous soutenons les créateurs, accompagnons de jeunes compagnies associées et participons au foisonnement créatif qui rend Bordeaux et sa métropole attractives.

 

PROXIMITE

« Tous, ancrés dans Bordeaux et sa métropole, nous sommes proches de vous, »

à quelques arrêts de tram ou de bus. C’est une exception française que nos voisins européens nous envient : une offre dense de spectacles d’une grande qualité. Fruits de la volonté de l’État et des élus locaux, après la Seconde Guerre mondiale de décentraliser la Culture hors de Paris, nous proposons, près de chez vous, une offre comparable à celle d’une capitale.

 

ITINERANCE

« Tous, nous sortons de nos théâtres pour nous rapprocher de vous. »

Nos actions sillonnent le département ou la région. La Manufacture CDCN a une antenne à La Rochelle, Le Carré-Colonnes construit des partenariats artistiques dans le Médoc et le Théâtre des Quatre Saison en Sud-Gironde. En balade ou en tournée, les spectacles fabriqués ici, au TnBA, au Glob, à l’Opéra, sont montrés dans toute la France.

 

DROIT

« Tous, nous défendons l’accès à la Culture comme un droit. »

Parce que nous croyons qu’elle participe à l’épanouissement de chacun, qu’elle favorise la connaissance de soi et des autres, nous agissons pour diminuer les inégalités, qu’elles soient géographiques ou sociales. Nous mettons en valeur la diversité culturelle : à nos yeux, vous êtes, forts de votre propre culture, des acteurs et non des consommateurs.

Rédigé en collaboration avec JunkPage / Supplément septembre 2020 – Hélène Petitprez

SIGNATAIRES :
CATHERINE MARNAS

Metteuse en scène, Directrice du Théâtre national de Bordeaux
en Aquitaine – TnBA

SYLVIE VIOLAN

Directrice de la Scène nationale Carré-Colonnes et Directrice du Festival
International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB) //

STEPHAN LAURET et LISE SALADIN

Directeur de La Manufacture Centre de Développement
Chorégraphique National Nouvelle-Aquitaine //
Directrice déléguée de La Manufacture Centre de Développement
Chorégraphique National Nouvelle-Aquitaine

MARIE-MICHELE DELPRAT

Directrice du Théâtre des Quatre Saisons
Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création – Gradignan

MONIQUE GARCIA et ANNE BERGER

Co-directrices du Glob Théâtre
Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création – Bordeaux

MARC MINKOWSKI et OLIVIER LOMBARDIE

Directeur général de l’Opéra National de Bordeaux //
Administrateur général de l’Opéra National de Bordeaux

©DR 

Conférence de presse "scène ensemble" du 7 septembre 2020