Mozart

Roberto Gonzáles Monjas / ONBA

En savoir plus

Deux ans après un premier passage remarqué, le jeune violoniste Roberto González-Monjas, Espagnol tout juste trentenaire, retrouve l’ONBA, à l’archet et à la baguette, pour un programme intégralement mozartien. Accompagnant une scène de couronnement et de danses, la Chaconne, qui conclut de manière atypique l’opéra Idomeneo, œuvre charnière pour le jeune compositeur (1781), découle en droite ligne des opéras de Gluck comme Iphigénie en Tauride.
Cette page orchestrale brillante et joyeuse forme une parfaite introduction au cinquième et dernier des Concertos pour violon de Mozart (1775), l’un des plus virtuoses, partition séduisante qui, comme tous ses concertos, prend parfois des allures d’opéra sans parole.
Quant à l’ineffable Symphonie n° 40 en sol mineur de 1788, l’avant-dernière de son auteur, elle est aussi sa plus connue : certains y voit la première des symphonies romantiques, tant elle est imprégnée de la destinée d’un homme alors rongé par le mal-être. A la fois terriblement personnelle et parfaitement universelle, cette symphonie porte la quintessence d’une musique dont Mauriac disait qu’elle aide à croire « à cette part éternelle de chacun de nous et éternellement aimée ».

Programme

Wolfgang Amadeus Mozart
Chaconne, extraite
du ballet d’Idomeneo
   
Concerto pour violon n°5
Symphonie n°40

Distribution

Direction musicale
Roberto González-Monjas
Roberto Gonzalez-Monjas by Marco Borggreve

Roberto González-Monjas

Direction musicale

Orchestre
Orchestre National Bordeaux Aquitaine
Orchestre National Bordeaux Aquitaine

Orchestre National Bordeaux Aquitaine

Orchestre

#ONBA

Autour du spectacle

Mardi 5 février 2019

À propos de la "Symphonie n° 40" de Mozart

En savoir plus
Vendredi 8 février 2019

Roberto Gonzáles Monjas / ONBA - Angoulême

En savoir plus

On vous recommande

Dimanche 10 février 2019 A la découverte de l