Thom
Willems

Musique Invité

En savoir plus

Le compositeur néerlandais Thom Willems (né en 1955 à Arnhem) collabore avec le chorégraphe William Forsythe sur la partition de plus de 60 ballets. Il étudie au Conservatoire Royal de la Hague : composition avec Louis Andriessen et musique électronique avec Jan Boerman et Dick Raaijmakers. Willems commence à travailler avec Forsythe quand il devient directeur du ballet de l’opéra de Frankfort en 1984. Ses partitions sont caractérisées par de subtils paysages sonores, des rythmes insistants et des sonorités urbaines, et sont indissociables de l’architecture des ballets.

En 1987, il fait un succès international avec In the Middle, Somewhat Elevated, commandé par Rudolf Nureyev par le Ballet de l’Opéra de Paris avec des danseurs dont l’étoile montante Sylvie Guillem. Ce ballet classique a traversé le monde et fait partie du répertoire de nombreuses grandes compagnies. 66 compagnies dans 25 pays ont dansé les ballets de Forsythe/Willems dont Mariinsky Ballet, Bolshoi Ballet, New York City Ballet, San Francisco Ballet, National Ballet of Canada, Ballet de l’Opéra de Paris, Teatro alla Scala Milano, Royal Ballet Covent Garden, Wiener Staatsoper, Semper Oper Dresden et le Ballet de l'Opéra de Lyon, parmi d’autres.

In the Middle Somewhat Elevated, constitue l’acte du milieu du ballet pleine-soirée Impressing the Czar (1988) et d’autres collaborations avec Forsythe sont : The Second Detail (1991), Limb’s Theorem (1990), Herman Schmerman (1992), Of Any If And (1995), Pas./Parts (1999) et One flat thing, Reproduced (2000). Willems a composé des partitions de ballet pour d’autres chorégraphes dont Daniel Ezralow, Daniel Larrieu et Kristina de Chatel, ainsi que de la musique pour la télévision, des films et des installations d’art.

Le court film de William Forsythe Solo, avec la musique de Willems, est présenté aux Biennales de Withney en 1997. Sa musique est également utilisée par des créateurs de mode, dont Issey Miyake et Gianni Versace, et a été donné lors de l’ouverture du Tate Modern à Londres en 2000. En 2007, il s’investit pour le centre de recherche de design Tadao Ando, 21_21 Design Sight à Tokyo, et en 2008 pour l’installation The Morning Line de Matthew Ritchie au Thyssen-Bornemisza Art Contemporary.

Mise à jour le : 05/02/2020

Prochaine performance


Dernières performances