Thomas
Tatzl

Baryton-basse Invité

En savoir plus

Thomas Tatzl a récemment fait ses débuts avec Winterreise de Franz Schubert au Teatro alla Scala de Milan. Sous la direction de Welser-Möst, il retourne à la Scala en 2019 en Harlequin dans Ariadne auf Naxos. Dans la production de La Fura dels Baus il chante Die Schöpfung de Haydn aux Etats-Unis, en France, en Espagne, à Taïwan et en Corée. Il est invité à chanter en concert Don Fernando (Fidelio) à l’Auditorio Nacional de Musica de Madrid.

Durant la saison 18/19, il chante Don Giovanni au Centre National des arts du spectacle de Pékin. Durant les deux saisons précédentes, Thomas est sur scène en Papageno au Vienna State Opera, dans Ariadne auf Naxos il joue Harlequin au Bavarian State Opera, Ford dans Falstaff et Count Almaviva dans Le nozze di Figaro au Leatro Lirico di Cagliari. Il convainc en Guglielmo dans Cosi fan tutte à Ravenne, Novare et Plaisance en Italie, et en Papageno dans La flûte enchantée au Teatro Regio di Torino et au Theatre de Wiesbaden.

Parmi ses derniers concerts : Orchesterlieder de Franz Schubert avec le Munich Philharmonics au Prinzregententheatre de Munich, Matthäus Passion de Bach avec le Collegium Vocale Gent sous la direction de Philippe Herreweghe, Das Klagende Lied de Gustav Mahler avec l’orchestre RAI Torino sous la direction de Cornelius Meister d’Anvers et Gant, le Requiem de Mozart à Milan, la Symphonie n°9 de Beethoven à Bari et le Requiem de Faure avec le Netherlands Radio Philharmonic Orchestra sous James Gaffigan.

Durant la saison 15-16, Thomas interprète Papageno au Teatro la Fenice et au Theater Basel. Il chante la Messe en ut majeur de Beethoven avec le Concert Olympique à deSingel à Anvers et Bruges, Die Schôpfung sous la direction de Riccardo Muti à Ravenne, la Symphonie n°9 de Beethoven à l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia sous la direction d’Antonio Pappano à Rome, donne des concerts à Milan avec l’Orchestra Sinfonica di Milano Giusepe Verdi de Lelio de Berlioz. Durant l’été 2016, il chante Figaro dans Le nozze di Figaro à Pékin. Thomas pourrait aussi s’établir en chanteur de Lieder. Il se produit au Schubertiade d’Hohenems, au Schleswig Holstein Music Festival, au Menuhin Festival de Gstaad, au Music Society Steiermark et au Amici della Musica à Padoue.

Thomas Tatzl commence la saison 14-15 avec deux débuts dans de nouvelles maisons d’opéra, en Papageno à l’Oper Köln et avec la première mondiale d’El Publico de Mauricio Sotelo au Teatro Real de Madrid sous la direction de Pablo Heras-Casado, dans le rôle du premier homme. On peut aussi l’entendre en Figaro dans Le Nozze di Figaro au Teatro dell’Opera di Roma. Ses autres apparitions sont des concerts de Missa Solemnis de Beethoven sous la direction Ingo Metzmacher à Tokyo avec le New Japan Philharmonic Orchestra, Messiah d’Handel avec Vokal Nord et l’Artic Chamber orchestra à Tromsø en Norvège, la Passion de Saint Matthieu avec le Bach Choir Mainz à Frankfort et Mayence, Missa in Tempore belli d’Haydn au Tyrol Festival de Dobbiaco, Christus am Ölberge de Beethoven et Die letzten dinge de Spohr.

Il entame sa saison 13-14 en chantant Papageno dans une nouvelle production de la Flûte Enchantée sous la direction de Christian Arming au Teatro Regio Torino. Il chante la Messe en mi bémol majeur de Schubert à la Philharmonie de Berlin et au Prinzregentertheater de Munich avec le RIAS Kammerchor et le Münchener Kammerorchester dirigé par Alexander Liebreich, et le Requiem de Mozart à Salzbourg sous la direction de Laurence Equilbey. De plus, Thomas Tatzl est invité à chanter pour le gala d’ouverture du Grafenegg Festival 2014 sous Andrés Orozco-Estrada avec le Tonkünstler Orchestra d’Autriche.

Parmi ses grands accomplissements lors des saisons précédentes, il y a ses débuts au Maggio Musicale de Florence en Collatinus dans The Rape of Lucretia de Britten et au Palau de les Arts Reina Sofia de Valence dans le rôle de Papageno. En tant que membre de l’ensemble de Zurich Opera House, il chante dans La Fanciulla Del West de Puccini, dans Palestrina de Pfitzner sous la direction d’Ingo Metzmacher, Don Juan dans De la Maison des Morts de Janáček (sous la direction de Ingo Metzmacher dans une production de Peter Konwitschny), Silvano dans Un Ballo In Maschera de Versi avec Nello Santi et Papageno dans La Flûte Enchantée pour enfant.

Durant l’été 2012 il fête ses débuts au festival de Salzbourg où il joue dans Das Labyrinth de Peter von Winte, dirigé par Ivor Bolton avec le Mozarteum Orchestra de Salzbourg. La même saison, il fait aussi ses débuts à la Philharmonie de Berlin en chantant l’oratio de Spohr Die letzten Dinge avec le Philharmonischer Chor Berlin et le Staatskappelle Halle sous la direction de Jörg-Peter Weigle.

Pendant la saison 12/13 il chante l’Oratio de Noël de Bach en Norvège, Autriche et Allemagne. Il interprète également Die Schöpfung d’Haydn en Norvège, le Christ dans Passion selon Saint Jean de Bach et la Symphonie n°9 de Beethoven en tournée en Allemagne, au Tonhalle Zurich, KKL Lucerne et à Madrid à l’Auditorio Nacional de Musica sous la direction de Rafael Frühbeck de Burgos.

Né à Steiermark en Autriche, Thomas Tatzl a reçu ses premières leçons de chant de Sigried Rennert et a ensuite commencé ses études vocales à l’Académie de Musique et des Arts du Spectacle de Graz. Il continue ensuite à l’Académie de Musique et des Arts du Spectacle de Vienne et travailler avec Karlheinz Hanser. Durant ses études, ils fait ses débuts à l’opéra au Neue Oper Wien et interprète Masetto dans Don Juan au festival d’opéra de Klosterneuburg. Thomas est invité à chanter Nanni dans L´Infedeltà Delusa de Haydn au Monte Carlo Opera, ainsi qu’à Lille, Bilbao, Valladolid, Luxembourg et au festival de musique de Bremen.  Peu après il chante le rôle titre dans Le Nozze di Figaro de Morat au festival d’opéra de Klosterneuburg. Durant la saison 2009-10 il complète ses études en opéra et Lieder avec les distinctions.

Thomas Tatzl est finaliste et vainqueur des compétitions suivantes : Das Lied - International Song Competition à Berlin (2011), Richard Tauber - International Competition à Londres (2010), Concorso di cantanti lirici à Spoleto (2009), ainsi que Zadek-Gesangswettbewerb (2009) à Vienna. La Hildegard-Zadek-Society lui attribue une bourse et il reçoit le prix d’appréciation de l’Académie de Musique et des Arts du Spectacle de Vienne.

Mise à jour le : 07/02/2020

Prochaine performance


Dernières performances