Timothy
Ridout

Alto Invité

En savoir plus

Né à Londres en 1995, Timothy Ridout est diplômé de la Royal Academy of Music. Il a été sélectionné par le Young Classical Artists Trust en 2016 et étudie désormais avec Nobuko Imai à la Kronberg Academy.
Depuis qu'il a remporté le 1er prix du Concours international d'alto Lionel Tertis en 2016, Timothy n’a pas cessé de se produire dans toute l’Europe.
Ses projets récents comprennent notamment des apparitions en tant que soliste avec le Philharmonia Orchestra, les London Mozart Players, la Deutsche Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz et le Sinfonia Cymru. Son premier CD consacré à Vieuxtemps, rapidement salué par la critique, est sorti en 2017 chez Champs Hill.

En 2018, il se produit de nouveau au Wigmore Hall, fait ses débuts à Tokyo au Musashino Hall et interprète « Viola, Viola » de George Benjamin au Southbank Centre à Londres.
Chambriste reconnu, Timothy participe en 2018 aux festivals de Heimbach, Valdres Sommersymfoni, Boswil et Musikdorf Ernen ; il se produit également dans les salles du Musikverein à Vienne, à l’Auditorium du Louvre et à la Salle Cortot.
Parmi les artistes avec lesquels il collabore, on compte notamment Sir Andras Schiff, Steven Isserlis, Lawrence Power, Nobuko Imai, Frank Dupree, Frans Helmerson, Christian Tetzlaff, Isabelle Faust, Bruno Philippe et Pavel Kolesnikov.

On pourra le voir bientôt en récital au Konzerthaus Berlin où il fera ses débuts, à Zurich pour le concerto de Walton avec l'Orchestre de la Tonhalle ainsi qu’à Baden-Baden dans le cadre d’une résidence avec l’Orchestre Philharmonique de la ville.
Timothy joue sur un alto Peregerino di Zanetto (1565-1575) qui lui est généreusement prêté par la Beares International Violin Society.

 « Un ton magnifique, une approche réfléchie du phrasé et un sens communicatif de l'impétuosité. » Gramophone
« Ridout fait usage d’une oreille judicieusement imaginative quant aux couleurs sonores et d’une stimulante variété de vibrato… un talent à suivre assurément. » The Strad
« Timothy Ridout, avec sa perfection technique et son timbre magnifiquement chaud et doux, correspondait parfaitement au désir romantique [du Concerto pour alto en sol mineur de Cecil Forsyth]. » Neueste Nachrichten Baden-Baden

 

Mise à jour le : 13/05/2019

Prochaine performance


Dernières performances