Aller au contenu principal
Valentina Carrasco
Valentina Carrasco
Mise en scène

Valentina Carrasco

Invité
Mise à jour le : 28/02/2023

Biographie

Née à Buenos Aires, Valentina Carrasco a étudié la musique, la danse et la littérature. À Paris, elle a continué à travailler dans le domaine du cinéma et de la vidéo. Elle collabore avec La Fura dels Baus depuis 2000, travaillant sur de grands spectacles en plein air, dans des lieux tels que le Forum universel des cultures à Barcelone (2004), le Festival d’art de Beiteddine à Beyrouth et l’ouverture de la Biennale d’art contemporain de Valence. Elle est co-auteur de XXX, le spectacle le plus joué de La Fura dels Baus. Dans le domaine de l’opéra, elle a collaboré à la mise en scène de Don Quichotte à Barcelone au Liceu, Auf den Marmorklippen de Battistelli en première mondiale au Nationaltheater Mannheim (Prix de la critique allemande), Die Zauberflöte pour la Ruhrtriennale 2003, puis à Madrid et Paris, Le Château de Barbe-Bleue de Bartók, Le Journal d’un disparu de Janácek (Paris, Barcelone, Kobe et Tokyo), Das Rheingold et Die Walküre (Florence et Valence). Avec Carlus Padrissa, elle a écrit Michaels Reise um die Erde de Stockhausen (Festival de Vienne, Festival d’Automne à Paris, Kölner Philharmonie, Biennale de Venise 2008). En 2010, elle a collaboré à Aufstieg und Fall der Stadt Mahagonny et, pour l’Expo de Shanghai, à The Window of the City. Avec Àlex Ollé, elle a signé Le Grand Macabre de Ligeti (Bruxelles, Londres, Barcelone, Buenos Aires, Adelaide Festival 2010, Opera di Roma), en 2011 Quartett de Luca Francesconi (Scala di Milano, Holland Festival, Lille) et Tristan und Isolde (Opéra national de Lyon), en 2017 Il Trovatore à l’Opéra de Rome, Œdipe d’Enescu (Royal Opera House de Londres), en 2019 Manon Lescaut à Francfort.

En dehors de La Fura dels Baus, elle est l’auteur d’une nouvelle version du cycle wagnérien, présentée en première mondiale au Colón de Buenos Aires, elle a travaillé sur la chorégraphie de La Strada de Luc van Hove à Anvers et à Gand, elle a dirigé la deuxième version de Michaels Reise um die Erde pour le Festival d’automne de Varsovie, The Turn of the Screw à l’Opéra National de Lyon, Don Giovanni à Perm, dirigé par Teodor Currentzis, La Bella dormente nel bosco de Respighi à l’Opéra national du Rhin, à Strasbourg, pour l’Opéra de Rome la nouvelle mise en scène de Proserpina de Wolfgang Rihm au Théâtre national et Carmen aux Thermes de Caracalla, au Teatro Verdi de Trieste Die Zauberflöte. En 2018, elle signe A Quiet Place de Bernstein au Neue Oper Wien, Il Trovatore au Lyric Network of the Marche, Aleko et Francesca da Rimini de Rachmaninov pour le Theater Kiel en Allemagne et, dans ce même théâtre en 2019, La Muette de Portici d’Auber. Elle inaugure la saison 2019/20 de l’Opéra de Rome en dirigeant Les Vêpres siciliennes sous la direction de Daniele Gatti, mise en scène pour laquelle elle est nominée comme meilleure metteuse en scène aux International Opera Awards de Londres. En juin 2020, elle signe Gianni Schicchi au Festival Puccini, première production européenne post-confinement. En 2021, elle dirige l’Aida del Centenario au Sferisterio de Macerata et en 2022, la célébration du 175eanniversaire du Grand Teatre del Liceu à Barcelone. Parmi ses futurs projets figurent des créations à l’Opéra national de Paris (Nixon in China) et au Festival Verdi de Parme.