Wynton
Marsalis

Invité

En savoir plus

Wynton Marsalis (Directeur musical, Trompette) est le Directeur général et artistique du Jazz at Lincoln Center. Né à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, en 1961, M. Marsalis a entamé sa formation classique à la trompette à l'âge de 12 ans et a très vite commencé à jouer dans des groupes locaux de genres divers. Il est entré à la Juilliard School à l'âge de 17 ans et a rejoint Art Blakey et les Jazz Messengers. M. Marsalis a réalisé son premier enregistrement en tant que chef d'orchestre en 1982 et depuis, il a enregistré plus de 70 albums classiques et jazz qui lui ont valu neuf GRAMMY Awards. En 1983, il est devenu le premier et unique artiste à remporter des GRAMMY Awards dans les catégories aussi bien classique que jazz, pour la même année, et il a renouvelé cet exploit en 1984. Le riche ensemble de compositions de M. Marsalis comprend Sweet Release ; Jazz: Six Syncopated Movements ; Jump Start and Jazz ; Citi Movement/Griot New York ; At the Octoroon Balls ; In This House, On This Morning ; et Big Train. En 1997, M. Marsalis est devenu le premier artiste de jazz à recevoir le prestigieux Prix Pulitzer de musique pour son oratorio Blood on the Fields, qui avait été commandé par le Jazz at Lincoln Center.

En 1999, il a publié huit nouveaux enregistrements dans son incomparable série Swinging in the 21st, et a donné la première de plusieurs nouvelles compositions dont le ballet Them Twos lors d'une collaboration en 1999 avec le New York City Ballet. La même année, il a donné la première d'une œuvre monumentale All Rise, commandée et co-interprétée par l'Orchestre philharmonique de New York, le Jazz at Lincoln Center Orchestra et le Morgan State University Choir. Sony Classical a publié All Rise sur CD en 2002. Sur cet album, enregistré les 14 et 15 septembre 2001, dans l'atmosphère tendue de l'après 11/9, figurent le Jazz at Lincoln Center Orchestra ainsi que l'Orchestre philharmonique de Los Angeles, le Morgan State University Choir, le Paul Smith Singers et le Northridge Singers.

En 2004, il a publié The Magic Hour, le premier de ses six albums parus chez Blue Note Records. Ses débuts chez Blue Note se sont poursuivis avec Blackness: The Rise and Fall of Jack Johnson, bande sonore accompagnant le documentaire de Ken Burns sur le grand boxeur afro-américain, diffusé par PBS ; Wynton Marsalis: Live at the House Of Tribes (2005) ; From the Plantation to the Penitentiary (2007) ; Two Men with the Blues, avec Willie Nelson (2008) ; He and She (2009) ; Here We Go Again avec Willie Nelson, Wynton Marsalis et Norah Jones (2011) ; et Wynton Marsalis & Eric Clapton Play The Blues (2011). Pour célébrer le 200ème anniversaire de l'historique Eglise baptiste abyssinienne de Harlem en 2008, M. Marsalis a composé une messe complète pour chœur et orchestre de jazz. La première de cette pièce a été donnée au Jazz at Lincoln Center, et suivie de représentations à l'église en fête. M. Marsalis a composé sa deuxième symphonie, Blues Symphony, dont la première a été donnée en 2009 par l'Orchestre symphonique d'Atlanta et en 2010 par l'Orchestre symphonique de Boston. Cette même année, Marsalis a donné la première de sa troisième symphonie, Swing Symphony, une commande conjointe des Orchestres philharmoniques de New York, Berlin et Los Angeles, ainsi que du Barbican Centre. Le Jazz at Lincoln Center Orchestra with Wynton Marsalis a interprété cette pièce avec l'Orchestre philharmonique de Berlin à Berlin, puis celui de New York à New York en 2010, et avec l'Orchestre philharmonique de Los Angeles à Los Angeles en 2011. M. Marsalis est également un enseignant et un porte-parole de l'enseignement musical mondialement respecté.

Dans l'ensemble des Etats-Unis, des dizaines d'universités et d'écoles lui ont décerné des doctorats honorifiques. Il dirige des programmes d'enseignement pour des étudiants de tous âges et anime les concerts populaires Jazz for Young PeopleTM produits par le Jazz at Lincoln Center. M. Marsalis est aussi l'auteur et l'animateur de la série de vidéos « Marsalis on Music » ainsi que de la série radiophonique Making the Music.Il a également écrit six livres : Sweet Swing Blues on the Road, en collaboration avec le photographe Frank Stewart ; Jazz in the Bittersweet Blues of Life, avec Carl Vigeland ; To a Young Musician: Letters from the Road, avec Selwyn Seyfu Hinds ; Squeak, Rumble, Whomp!  Whomp! Whomp!, illustré par Paul Rogers, publié en 2012 ; et Moving to Higher Ground: How Jazz Can Change Your Life, avec Geoffrey C. Ward, publié par Random House en 2008. En octobre 2005, Candlewick Press a publié Jazz ABZ: An A to Z Collection of jazz Portraits, 26 poèmes célébrant les grands du jazz, illustrés par l'affichiste Paul Rogers.  En 2001, M. Marsalis a été nommé Messager de la paix par Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unis. A travers son programme CultureConnect, le Département d'Etat des Etats-Unis lui a également attribué le titre d'ambassadeur culturel des Etats-Unis d'Amérique. En 2009, M. Marsalis a reçu la Légion d'honneur française, plus haute distinction décernée par le gouvernement français. M. Marsalis est membre du Conseil consultatif pour la culture, les loisirs et le tourisme du Lieutenant-gouverneur Landrieu, conseil consultatif national ayant pour objectif de guider les projets administratifs du Lieutenant-gouverneur pour la reconstruction du tourisme et de l'économie culturelle de la Louisiane. Il a également été nommé auprès de la Commission Bring New Orleans Back, une initiative de C. Ray Nagin, ancien maire de La Nouvelle-Orléans, visant à reconstruire La Nouvelle-Orléans sur les plans culturel, social, économique, et de façon adaptée à chaque citoyen.

M. Marsalis a joué un rôle déterminant dans l'organisation du concert Higher Ground Hurricane Relief, produit par le Jazz at Lincoln Center, qui a permis de récolter plus de 3 millions $ pour le Higher Ground Relief Fund, afin de venir en aide aux musiciens, aux entreprises liées au secteur de la musique et aux autres personnes et entités des régions de la grande Nouvelle-Orléans qui ont été touchées par l'ouragan Katrina. Il a dirigé les efforts de construction du nouveau foyer du Jazz at Lincoln Center, à savoir le Frederick P. Rose Hall, première infrastructure de formation, de représentation et de diffusion dédiée au jazz, qui a ouvert ses portes en octobre 2004.

Mise à jour le : 05/02/2018

Prochaine performance


Dernière performance