Yo-Yo
Ma

Violoncelle Invité

En savoir plus

La carrière de Yo-Yo Ma, artiste aux multiples facettes, témoigne de sa recherche de nouveaux modes de communication avec le public ainsi que de son désir de renouvellement artistique. Que ce soit en jouant des œuvres nouvelles ou connues du répertoire pour violoncelle, en se joignant à des collègues de musique de chambre ou en explorant des formes musicales en dehors de la tradition classique occidentale, il s’efforce de trouver des associations qui stimulent l’imagination.

Yo-Yo Ma se partage entre ses engagements de soliste aux côtés d’orchestres du monde entier et ses activités en récital ou en musique de chambre. Il se nourrit de ses collaborations avec des musiciens comme Emanuel Ax, Daniel Barenboim, Kayhan Kalhor, ton Koopman, Yu Long, Edgar Meyer, Mark Morris, cristina Pato, Kathryn Stott, chris thile, Michael tilson thomas, Wu Man, Wu tong ou Damian Woetzel. L’un de ses objectifs est l’exploration de la musique en tant que moyen de communication pour les différentes cultures qui composent le monde. À cette fin, il s’est immergé dans des sujets aussi divers que la musique traditionnelle chinoise ou celle des habitants du Kalahari en Afrique. En 1988, il a monté le projet Silkroad, une organisation d’art et d’éducation à but non lucratif.

Sous sa direction artistique, Silkroad programme les concerts du Silk Road Ensemble et développe la création musicale, des partenariats culturels, des programmes éducatifs et des collaborations interdisciplinaires. Le projet est affilié à l’Université Harvard, ce qui lui a permis d’étendre et de promouvoir ses actions. Plus de 80 œuvres musicales et multimédia ont été commandées pour le Silk Road Ensemble à des compositeurs du monde entier.

Que ce soit à travers son travail avec Silkroad ou sa carrière de musicien, Yo-Yo Ma œuvre au développement du répertoire du violoncelle, interprétant régulièrement des œuvres peu connues du XXe siècle et de nouvelles commandes. Il a entre autres créé des pièces d’Elliott carter, Richard Daniel pour Osvaldo Golijov, Leon Kirchner, Zhao Lin, christopher Rouse, Giovanni Sollima, Bright Sheng, tan Dun, John Williams et Dmitri Yanov-Yanovsky. En février 2017, il a créé un concerto d’Esa-Pekka Salonen. Nommé consultant créatif « Judson and Joyce Green » du chicago Symphony Orchestra, il s’associe à Riccardo Muti pour développer des programmes éducatifs et communautaires ainsi que les collaborations de l’orchestre. Yo-Yo Ma travaille sur le pouvoir de transformation que la musique peut avoir sur les individus, et tente de développer et de varier les opportunités pour les publics de rencontrer la musique au sein de leur communauté.

En mars 2016, il a été nommé conseiller  artistique du John Kennedy center for the Performing Arts dans le cadre des manifestations célébrant le centenaire de la naissance de John F. Kennedy et pour soutenir l’idée de citoyenneté créative. Yo-Yo Ma est largement reconnu pour son engagement dans les programmes éducatifs qui non seulement font découvrir la musique aux enfants, mais les invitent à participer à sa création. En tournée, il donne régulièrement des masterclasses et anime des rencontres plus informelles pour des élèves musiciens ou non-musiciens. Il participe à des programmes conçus spécialement pour un public familial. Il s’est également adressé aux enfants à travers des émissions télévisées. Sa discographie de plus de 100 albums, dont 18 Grammy Awards, reflète ses centres d’intérêt variés. À l’automne 2009, Sony classical a sorti un coffret de 90 albums pour fêter ses 30 ans de collaboration avec Yo-Yo Ma. ce printemps paraît un disque consacré aux trios de Bach enregistré avec Edgar Meyer et chris thile. Yo-Yo Ma est né en 1955 de parents chinois installés à Paris. Il a commencé à étudier le violoncelle avec son père à l’âge de quatre ans. Il a ensuite déménagé avec sa famille à New York, où il a passé la plupart de ses années de formation.

Plus tard, son principal professeur a été Leonard Rose à la Juilliard School. Il a reçu de nombreuses récompenses : Avery Fisher Prize (1978), Glenn Gould Prize (1999), Médaille nationale des Arts (2001), Dan David Prize (2006), Leonie Sonning Prize (2006), World Economic Forum’s crystal (2008), Presidential Medal of Freedom (2010), Kennedy center Honors (2011), Prix Polar Music (2012) et vilcek Prize (2013). Nommé Ambassadeur « culture connect » par le département d’État des États-Unis en 2002, il a rencontré, formé et guidé des milliers d’étudiants à travers le monde : Lituanie, corée, Liban, Azerbaïdjan et chine. Il est également Messager de la paix des Nations unies. Il a joué pour huit présidents américains, dont récemment pour l’Investiture du président Obama. Il joue sur deux violoncelles : un Montagnana de 1733 fait à venise ainsi que le « Davidoff » de 1712 de Stradivarius. Yo-Yo Ma est à l'initiative du documentaire The Music of Strangers de Morgan Neville qui sera publié en DVD le 02 mai prochain.

Mise à jour le : 05/04/2017

Media

Prochaine performance


Dernière performance